Jeudi 8 décembre 2016

Sainte Bernadette

« Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. »

Jc. 3, 1-10 Ps. 11 Mc. 9, 2-13

  • Le samedi 18 février 2017 iCal
    Fête des saints. Février : Sainte Bernadette

Et voilà qu’on lui apportait un paralysé, couché sur une civière. Voyant leur foi, Jésus dit au paralysé : « Confiance, mon fils, tes péchés sont pardonnés. »

Or, quelques scribes se disaient : « Cet homme blasphème. » Mais Jésus, connaissant leurs pensées, leur dit : « Pourquoi avez-vous en vous-mêmes des pensées mauvaises ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? de dire : ’Tes péchés sont pardonnés’, ou bien de dire : ’Lève-toi et marche’ ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir, sur la terre, de pardonner les péchés… » alors, il dit au paralysé : « Lève-toi, prends ta civière, et rentre chez toi. » L’homme se leva et rentra chez lui." L’Evangile de ce jour illustre bien la rencontre de Marie et de Bernadette à Lourdes. Bernadette allait chercher du bois pour le feu parce qu’il faisait froid et elle souffrait de l’asthme. Son père, accusé d’avoir volé un sac de farine était en prison ! Il s’était soumis comme le font les pauvres, plus tard il sera reconnu innocent. Il était un bon meunier cet homme au grand cœur. La mère de Bernadette était une femme de la montagne rude, pas toujours « tendre » avec sa petite Bernadette. Mais il y beaucoup d’amour à la maison Soubirous. Bernadette a douze ans quand elle voit Marie à la grotte de Lourdes. Ce visage de Marie plein de douceur allège la douleur du quotidien et l’humiliation vécue par sa famille. « Tu n’iras plus à la grotte, les gens disent que tu es folle ! lui dira sa mère.

« En voyant cela, la foule fut saisie de crainte, et elle rendit gloire à Dieu qui a donné un tel pouvoir aux hommes. » Jésus, sortant de Capharnaüm, vit un homme, du nom de Matthieu, assis à son bureau de publicain (collecteur d’impôts). Il lui dit : « Suis-moi. » L’homme se leva et le suivit." Les apparitions de la « Belle Dame » à Bernadette lui ont apporté beaucoup de bonheur, mais elles lui ont aussi donné beaucoup d’épreuves. « Elle m’a regardée comme une personne, » dira Bernadette. Nous voudrions que les pauvres et les petits soient regardés comme des « personnes. » Le dix huit février, Marie dit à Bernadette : « Je ne te promets pas d’être heureuse sur la terre, mais je te promets le bonheur du ciel. » Bernadette sera à l’origine de millions de pèlerins qui viendront chaque année à Lourdes. Marie apparait à Bernadette alors que la famille Soubirous est « au creux de la vague ». Le cachot leur est offert comme refuge. C’est une pièce dans une rue qui manque d’air alors que Bernadette a de l’asthme ! Là, dans une seule pièce vont vivre à six, une famille entière. Bernadette n’a pas fuit la situation dans laquelle se trouvait ses parents, en essayant de leur venir en aide, elle a habité la pauvreté.

« Comme Jésus était à table à la maison, voici que beaucoup de publicains et de pécheurs vinrent prendre place avec lui et ses disciples. » Voyant cela, les pharisiens disaient aux disciples : « Pourquoi votre maître mange-t-il avec les publicains et les pécheurs ? » Jésus, qui avait entendu, déclara : « Ce ne sont pas les gens bien portants qui ont besoin du médecin, mais les malades. Allez apprendre ce que veut dire cette parole : C’est la miséricorde que je désire, et non les sacrifices. Car je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs. » Bernadette a vécu à Nevers à l’école de Marie, elle a suivi Jésus dans son humiliation. Bernadette qui souffre de l’asthme entend : « Ma pauvre petite fille dit une sœur à Bernadette, comme vous souffrez ! » Bernadette lui répondra, oui ma sœur, mais la nuit de la Foi est encore plus difficile à vivre ! Elle terminera sa vie en disant à Marie : « Prie pour moi, pécheresse ». Nous saisissons la détresse des Pauvres, rejetés des hommes, ils sont bien près de se croire rejetés de Dieu Lui-même. « Je suis moulue comme un grain de blé, » dira Bernadette qui a vécu cette misère avec un grand réalisme et une foi très grande.

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. 03 Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. 04 Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. 05 Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » 06 De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. 07 Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » 08 Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. 09 Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. 10 Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». 11 Ils l’interrogeaient : « Pourquoi les scribes disent-ils que le prophète Élie doit venir d’abord ? » 12 Jésus leur dit : « Certes, Élie vient d’abord pour remettre toute chose à sa place. Mais alors, pourquoi l’Écriture dit-elle, au sujet du Fils de l’homme, qu’il souffrira beaucoup et sera méprisé ? 13 Eh bien ! je vous le déclare : Élie est déjà venu, et ils lui ont fait tout ce qu’ils ont voulu, comme l’Écriture le dit à son sujet. »

Nous demandons la grâce d’habiter la pauvreté du Christ pour habiter notre pauvreté et rayonner de l’Amour de Jésus.

Vos témoignages

  • 18 février 2016 12:34

    Sainte Bernadette, apprends nous la voie de l’humilité, la voie de Marie notre Maman des Cieux.

  • 17 février 2016 05:27

    « Petite » Bernadette, si vs êtes vraiment au ciel et ecouter les demandes, alors je vous supplie de prier pour le SAINTRE Gilbert🙏.

    • Sainte Bernadette 17 février 2016 10:52

      J’aime aller à Nevers et voir et prier auprès du corps de Sainte Bernadette. Dieu nous a donné un signe que Marie a pris sa petite fille au Ciel avec Elle, en lui donnant l’impression d’être ’endormie’ comme Elle s’était endormie au mystère de l’Assomption. C’est un de ces signes que Dieu nous a donné pour fortifier notre foi. Et comme dit le Père Gilbert, Jésus nous a laissé le signe le plus Grand : Lui -même dans l’Eucharistie. Nous supplions Jésus là. Merci Père Gilbert, vous nous fortifiez et nous édifiez comme toujours.