Sainte Bernadette

ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.
Vendredi 14 décembre 2018 — Dernier ajout samedi 15 décembre 2018

Jc. 3, 1-10 Ps. 11 Mc 8, 11-13

  • Le lundi 18 février 2019 iCal
    Fête des saints. Février : Sainte Bernadette

Les pharisiens survinrent et se mirent à discuter avec Jésus ; pour le mettre à l’épreuve, ils cherchaient à obtenir de lui un signe venant du ciel.

Les pharisiens sont dans une absence totale de dialogue avec Jésus, c’est un refus d’avancer ensemble. Jésus va toujours au-delà de la mise à l’épreuve qui lui est adressée. Il demeure tout amour et toute ouverture envers ses interlocuteurs. Jésus annonce une bonne nouvelle pour toutes les générations. L’Evangile de ce jour illustre bien l’incompréhension des villageois de Lourdes dans la rencontre de Marie et de Bernadette. Elle a douze ans quand elle voit Marie à la grotte de Lourdes. Le visage de Marie plein de douceur allège la douleur du quotidien et de l’humiliation vécue par sa famille. Elle allait chercher du bois pour le feu parce qu’il faisait froid et qu’elle souffrait de l’asthme. Son père était un bon meunier au grand cœur. Il sera accusé pour avoir volé un sac de farine ! Il s’est soumis à cette diffamation comme peuvent le faire les pauvres. Plus tard il sera reconnu innocent. La mère de Bernadette était une femme de la montagne rude. Elle n’etait pas toujours « tendre » avec sa petite Bernadette. Mais il y beaucoup d’amour dans la maison des Soubirous. Tu n’iras plus à la grotte, les gens disent que tu es folle lui dira sa mère.

« Jésus soupira au plus profond de lui-même et dit : « Pourquoi cette génération cherche-t-elle un signe ? Cette réponse de Jésus vient du fond de l’humanité qui doute ! Il est le seul qui sera capable de l’habiter en profondeur pour la guerir. En effet, nous ne sommes pas appelés à chercher des signes, mais nous sommes appelés à entrer en dialogue avec Dieu. De là, nous reconnaissons les signes qu’il nous donne. C’etait l’expérience de Marie avec l’ange Gabriel : elle pose la question du comment cela se fera-t-il ? Les apparitions de la « Belle Dame » à Bernadette lui ont apporté beaucoup de bonheur. "Elle m’a regardée comme une personne," dira Bernadette. Nous voudrions que les pauvres et les petits soient regardés comme des « personnes. » Le dix huit février, Marie dit à Bernadette : « Je ne te promets pas d’être heureuse sur la terre, mais je te promets le bonheur du ciel. » Les apparitions lui ont aussi donné beaucoup d’épreuves. Marie apparait à Bernadette alors que la famille Soubirous est « au creux de la vague ». Le cachot leur est offert comme refuge. C’est une pièce dans une rue qui manque d’air alors que Bernadette a de l’asthme ! Là, dans une seule pièce, vont vivre à six une famille entière. Bernadette n’a pas fuit la situation dans laquelle se trouvaient ses parents. Elle a habité la pauvreté en essayant de leur venir en aide. Bernadette sera à l’origine de millions de pèlerins qui viendront chaque année à Lourdes.

« Amen, je vous le déclare : aucun signe ne sera donné à cette génération. » Puis il les quitta, remonta en barque, et il partit vers l’autre rive. » Nous partons de ce que nous avons, et de ce qui se donne à nous. La relation est le premièr signe de l’échange qui s’etablit dans la relation vécue entre les personnes. Jésus nous conduit, Il nous guide, et Il nous accompagne. Bernadette a vécu à Nevers à l’école de Marie, elle a suivi Jésus dans son humiliation. Bernadette qui souffre de l’asthme s’entend dire d’une soeur compatissante : "Ma pauvre petite fille, comme vous souffrez !" Bernadette lui répondra, oui ma sœur, mais la nuit de la Foi est encore plus difficile à vivre ! Elle terminera sa vie en disant à Marie : « Prie pour moi, pécheresse. » Nous saisissons la détresse des Pauvres, rejetés des hommes, ils sont bien près de se croire rejetés de Dieu Lui-même. « Je suis moulue comme un grain de blé, » dira encore Bernadette qui a vécu cette misère avec un grand réalisme et une foi très grande.

Nous demandons la grâce d’habiter la pauvreté du Christ pour habiter notre pauvreté et rayonner de l’Amour de Jésus.

Vos témoignages

  • Marie-Françoise 17 février 2017 20:07

    Sainte Bernadette peut vraiment dire en unisson avec sa Mère la Vierge Marie : ’Le Puissant fait pour moi des merveilles, Saint est son Nom.’

  • Chantal 16 février 2017 21:10

    Sainte Bernadette, ton humilité et foi font ta Beauté en Dieu.. priez pour nous dans l’Eglise pour qu’on suive ton exemple.

  • 18 février 2016 12:34

    Sainte Bernadette, apprends nous la voie de l’humilité, la voie de Marie notre Maman des Cieux.

  • 17 février 2016 05:27

    « Petite » Bernadette, si vs êtes vraiment au ciel et ecouter les demandes, alors je vous supplie de prier pour le SAINTRE Gilbert ?.

    • Sainte Bernadette 17 février 2016 10:52

      J’aime aller à Nevers et voir et prier auprès du corps de Sainte Bernadette. Dieu nous a donné un signe que Marie a pris sa petite fille au Ciel avec Elle, en lui donnant l’impression d’être ’endormie’ comme Elle s’était endormie au mystère de l’Assomption. C’est un de ces signes que Dieu nous a donné pour fortifier notre foi. Et comme dit le Père Gilbert, Jésus nous a laissé le signe le plus Grand : Lui -même dans l’Eucharistie. Nous supplions Jésus là. Merci Père Gilbert, vous nous fortifiez et nous édifiez comme toujours.