Vendredi 24 juin 2011

Samedi de la 12e semaine T.O. impaire

"Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi."

Gn. 18, 1-15 Lc. 1, Mt. 8, 5-17

  • Le samedi 25 juin 2011 de 00:00 à 23:30 iCal
    Semaine 12 : Samedi de la 12e semaine T.O. impaire

"Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi."

"Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l’armée romaine vint à lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terrible- ment. » Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri." Nous sommes si heureux de la compassion de Jésus : Moi, je viendrai le guérir." La réticence du centurion est toujours la notre car nous sommes des êtres mélangés, nous voulons, mais nous gardons de la distance ! "Le centurion répondit : Seigneur, ce serait trop d’honneur pour moi que tu entres sous mon toit ; dis seulement une parole, et mon serviteur sera guéri ! L’Église a repris cette expression pour nous préparer recevoir Jésus dans l’eucharistie !

"Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, Isaac et Jacob au festin du Royaume des cieux, et les héritiers du Royaume seront jetés dehors dans les ténèbres ; là, il y aura des pleurs et des grincements de dents. » A nouveau, Jésus valorise cet homme qui fait appel à lui, il est heureux de sa foi qui lui permet de mettre en œuvre l’amour infini du Père. "Je vous le dis, beaucoup viendront de l’est et de l’ouest pour s’installer à table avec Abraham, Isaac et Jacob dans le royaume des cieux." Le cœur de Jésus exprime aussi sa tristesse devant l’incrédulité de beaucoup de proches dans son Peuple : "Mais les fils du Royaume seront chassés dans les ténèbres du dehors ; c’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents." Puis Jésus dit au centurion : Va, qu’il t’advienne selon ta foi. Et à ce moment même le serviteur fut guéri.

"Comme Jésus entrait chez Pierre, il vit sa belle-mère couchée avec de la fièvre." Jésus lui prit la main de la belle-mère de Pierre couchée, et la fièvre la quitta. Elle se leva, et elle le servait. Le soir venu, on lui amena beaucoup de possédés ; il chassa les esprits par sa parole et il guérit tous les malades. Ainsi devait s’accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe : Il a pris nos souffrances, il a porté nos maladies." Les témoins sont surpris de la fécondité de la Parole de Jésus. Le soir venu, on lui amena beaucoup de démoniaques. Cette solidarité des souffrants est merveilleuse, non seulement elle est pleine d’espérance pour ceux qui souffrent, mais elle permet à Jésus d’accomplir son œuvre de sauveur du monde ! Il chassa les esprits par sa parole et guérit tous les malades. Quelle joie de voir alors s’accomplir la Parole de Dieu : Ainsi s’accomplit ce qui avait été dit par l’entremise du prophète Isaïe : Il a pris nos infirmités et il s’est chargé de nos maladies.

Nous demandons la grâce d’être ainsi au service de la communauté et de permettre encore aujourd’hui à Jésus d’être Sauveur.