Vendredi 1er juin 2018

Samedi de la 17e semaine, année paire

Quand Jésus apprit le martyre de Jean-Baptiste, il partit en barque pour un endroit désert, à l’écart.

Jr. 26, 11-19 Ps. 68 Mt. 14, 1-12

  • Le samedi 4 août 2018 iCal
    semaine17 : Samedi de la 17e semaine, année paire

"En ce temps-là, Hérode, prince de Galilée, apprit la renommée de Jésus et dit à ses serviteurs : « Cet homme, c’est Jean le Baptiste, il est ressuscité d’entre les morts, et voilà pourquoi il a le pouvoir de faire des miracles. »

"Car Hérode avait fait arrêter Jean, l’avait fait enchaîner et mettre en prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit : « Tu n’as pas le droit de vivre avec elle. » Hérode cherchait à le mettre à mort, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète." L’humilité de Jean le Baptiste, « l’ami de l’Époux » nous est offerte à contempler. Jean le Baptiste aimait Jésus, son Seigneur, plus que lui-même. Il souhaitait « diminuer, » pour que « lui Jésus, grandisse. » La grandeur de Jean le Baptiste est dans son humilité. Il a mis Jésus au-dessus de lui, avec l’empressement de l’amour. Il s’est déclaré indigne d’enlever les sandales de celui qui est le plus humble de tous. L’histoire de Jean le Baptiste se répétera de nombreuses fois. De nombreux saints martyrs ont préféré se laisser tuer plutot que de renier les vérités auxquelles ils croyaient. Celui qui croit en Dieu ne peut pas renier l’enseignement reçu de Dieu sans renier Dieu lui-même. Il n’est pas possible de séparer notre foi de notre vie dans ce que nous faisons. A la suite de Jean le Baptiste, nous ne pactisons pas avec le mensonge. Nous sommes de race « Royale » par l’amour qui brûle en nos cœurs. La dimension royale de notre vie, c’est l’amour infini de Dieu qui brûle dans nos cœurs. Notre cœur veille pour que l’œuvre de Dieu se fasse sur la terre, dans notre vie et dans notre peuple.

« Lorsque arriva l’anniversaire d’Hérode, la fille d’Hérodiade dansa devant tout le monde, et elle plut à Hérode. Aussi s’engagea-t-il par serment à lui donner tout ce qu’elle demanderait. Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut contrarié, mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner. Il envoya décapiter Jean dans la prison. » La fin de la vie de Jean le Baptiste est dramatique. Son témoignage de la vérité se fait dans des circonstances révoltantes. Nous demandons la grâce d’être fidèle à la Vérité comme Jean Baptiste, en tout moment, et quelles qu’en soient les circonstances. Il y a, autour de Jean le Baptiste, tellement de violences et de ténèbres. Le martyre de Jean Baptiste annonce la Passion de Jésus. Il est fidèle à sa vocation de « Prophète, » il demeure dans la lumière. Notre chemin, parce qu’il est un chemin d’amour, est un chemin de lumière qui dit où est la vérité. Prophètes, nous avons mission d’être la lumière de Jésus. Nos frères ont besoin de cette rectitude pour trouver à notre contact, de la force pour marcher vers Dieu.

« La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l’apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, l’ensevelirent et allèrent en informer Jésus." Quand Jésus apprit cela, il partit en barque pour un endroit désert, à l’écart. Les foules l’apprirent et, quittant leurs villes, elles suivirent à pied. Jean Baptiste est sacrifié à une machination perverse, fruit de la vengeance. Nous suivons Jésus pour trouver à son exemple tout ce dont nous avons besoin pour accomplir notre mission. Jésus est le Chemin, la Vérité et la Vie. En le suivant, nous devenons un chemin les uns pour les autres. Nous demeurons dans l’Amour de Dieu qui nous a façonné. Jean a préparé la voie de Jésus le Rédempteur dans le désert, il a été jugé digne de baptiser Jésus le Fils du Père. Avec le Saint Esprit, Jean le Baptiste a combattu jusqu’à la mort pour la vérité. Il a été le Précurseur du Christ Jésus jusque dans l’acceptation de sa mort. Il ait été le prophete du martyr du Christ Jésus avant sa Passion.

Nous demandons la grâce d’être fidèles à la dimension prophétique de notre vie.

Vos témoignages

  • 30 juillet 2016 08:36

    Que l’humilité de Saint jean Baptiste soir la nôtre pour suivre l’Agneau de Dieu, partout où Il va.

    Merci Père Gilbert pour votre ministère