Vendredi 16 septembre 2016

Samedi de la 24e semaine, année paire

Ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont ceux qui, ayant entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, la retiennent, et portent du fruit par leur persévérance.

1 Co. 15, 35-37,41-49 Ps. 55 Lc. 8, 4-15

  • Le samedi 17 septembre 2016 iCal
    semaine 24 : Samedi de la 24e semaine, année paire

Comme une grande foule se rassemblait, et que de toutes les villes on venait vers Jésus, il dit en parabole :

« Le semeur est sorti pour semer la semence. Comme il semait, du grain est tombé au bord du chemin, les passants l’ont piétiné, et les oiseaux du ciel ont tout mangé. Du grain est tombé aussi dans les pierres, il a poussé, et il a séché parce qu’il n’avait pas d’humidité. Du grain est tombé aussi au milieu des ronces, et, en poussant, les ronces l’ont étouffé. La semence sèche, « faute de racine ; » La parole est étouffée, car les épines ont poussé en liberté. Jésus parle du « souci du monde, » de la « séduction de la richesse, » il s’agit de la corruption de notre conscience. Ce n’est pas le cultivateur, ni la semence qui explique tout, ce qui explique tout, ce sont les dispositions de notre cœur. La bonté de Dieu pour l’homme est immense, il accueille ceux qui écoutent la Parole avec attention et la garde fidèlement. Alors vient le courage pour mettre à profit la Parole. Nous saisissons comment la terre est transformée par le bon Grain, la Parole de Dieu. Dieu attend inlassablement que la bonne terre reçoive Jésus, la Semence d’une vie nouvelle. Il veut transformer notre bonne terre pour que la grâce divine produise de bons fruits. Le cœur préparé, comme la bonne terre, est celui qui a été éveillé par le Saint Esprit de Dieu. Lorsque le cœur est ainsi rendu attentif, la Parole est retenue et enfin du fruit est produit. Le plus beau fruit de Marie, c’est le cœur de Jésus tissé dans sa chair, le Don de Dieu le plus merveilleux.

Enfin, du grain est tombé dans la bonne terre, il a poussé, et il a porté du fruit au centuple. » En disant cela, il élevait la voix : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »… La Vérité nous provoque pour que nous apprenions à chercher ce que signifient les paraboles. Jésus use de symboles pour que nous découvrions ses Paroles malgré notre faiblesse. Les richesses sont des épines et notre esprit se déchire aux piqûres des préoccupations qu’elles engendrent. Elles nous entraînent jusqu’au péché, en nous infligeant de sanglantes blessures. Jésus appelle ces richesses « trompeuses » car nous ne pouvons pas les conserver longtemps, et elles nous enlèvent la pureté de l’âme. L’argent, la soif de l’avoir, du pouvoir et du savoir nous détournent de notre fin véritable, de notre Vérité. Les seules vraies richesses sont celles qui nous font aspirer au Royaume de Dieu. Les Paroles de vie alimentent la justice, elles conservent en notre cœur la nourriture de l’âme. Nous avons soin de la Parole reçue, quelle demeure dans l’oreille de votre cœur, de peur que l’esprit malin, survenant, n’enlève la parole de votre mémoire.

Ses disciples lui demandaient quel était le sens de cette parabole. Il leur déclara : « A vous il est donné de connaître les mystères du royaume de Dieu, mais les autres n’ont que les paraboles, afin que se réalise la prophétie : Ils regarderont sans regarder, ils écouteront sans comprendre. Dans le don qu’elle fait d’elle-même, Marie reçoit une nouvelle Vie. Nous comprenons combien Dieu est « généreux » quand il sème le bon grain. Nous nous laissons transformer par le don du Corps et du Sang de Jésus donné dans l’Eucharistie, le « Bon Grain » qui transforme notre terre. Selon l’accueil et la réception que nous faisons de ce don, de son amour, nous portons du fruit en Église. C’est le mystère de la femme, la Créature, c’est le mystère de Marie qui gardait toutes ces choses et les méditait dans son cœur. Le bon grain, c’est la parole de Dieu qui s’est enracinée en elle à l’Annonciation. Elle est la bonne terre qui a reçu le Don de Dieu, Jésus ; Elle était préparée par l’Esprit : « L’Esprit Saint te couvrira de son ombre. » D’elle est né un Être nouveau conçu dans son sein, Jésus qui vit de l’Esprit Saint. Marie est transformée par ce Don qu’elle reçoit de Dieu, elle va donner son corps, son esprit et son cœur pour recevoir Jésus. C’est tout l’amour de Jésus pour Marie qui nous est donné pour que nous continuions, en elle et avec elle, à porter un bon fruit.

Nous demandons à Marie de nous aider à rejoindre Jésus, qu’il fasse de nous une bonne terre qui sera transformée par le bon Grain.

Vos témoignages

  • Chantal 17 septembre 2016 13:20

    Merci tellement pour vos paroles à l’égard de la Vierge Marie, Père Gilbert. Elle sont de l’Eau Pure.