Vendredi 19 octobre 2012

Samedi de la 28e semaine, année paire

« Je vous le dis, quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu » ;

Ep. 1, 15-23 Ps. 8 Lc. 12, 8-12

  • Le samedi 20 octobre 2012 à 00:00 iCal
    semaine 28 : Samedi de la 28e semaine, année paire

« Lorsqu’on vous conduira devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne cherchez pas avec inquiétude comment vous défendre ou que dire, car le Saint Esprit vous enseignera à cette heure même ce qu’il faut dire. »

Quelle joie, pour nous d’être accueillis par Jésus, il nous propose de nous déclarer pour lui devant les hommes. Nous rendons grâce à Dieu de faire partie de la communauté des pauvres de Jésus, communauté toute ouverte et accueillante à Dieu. « Je vous le dis, quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu ! Quand nous avons cette grâce d’être si proche de Dieu, toute notre vie témoigne de lui. Devant le ciel, ouvrage de tes doigts, la lune et les étoiles que tu créas, qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme pour t’occuper de lui ? Tu l’as voulu un peu moindre qu’un Dieu, le couronnant de gloire et d’honneur. »

« Je vous le dis, quiconque se sera déclaré pour moi devant les hommes, le Fils de l’homme aussi se déclarera pour lui devant les anges de Dieu ; mais celui qui m’aura renié à la face des hommes sera renié à la face des anges de Dieu. » Se souvenir, faire mémoire des merveilles de Dieu, c’est rejoindre la grande famille des chrétiens, la grande famille des humains répartie dans tout l’univers. Il nous faut tenir bon dans cet amour que nous avons les uns pour les autres, pour l’humanité entière. « Je ne cesse pas de rendre grâce moi aussi quand je fais mention de vous dans ma prière, » dit l’apôtre Paul. Jésus a été rejeté, bafoué, il a été en agonie, crucifié comme un malfaiteur, mais c’est Lui le roi du monde. Ressuscité, Il remet l’humanité debout dans un retournement de situation étonnante. Dans le Mystère du corps du Christ qui est l’Église Dieu est le soutien.

« Et quiconque dira une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera remis, mais à qui aura blasphémé contre le Saint Esprit, cela ne sera pas remis. » Nous reconnaissons dans les situations difficiles que Dieu est là, qu’il veille sur nous. « Que le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père dans sa gloire, vous donne un esprit de sagesse pour le découvrir et le connaître vraiment. » Nous renouvelons notre foi pour qu’au plus intime de notre cœur, là où Dieu réside, nous demeurions sans cesse avec lui. Ainsi nous sommes parés pour l’épreuve qui ne manque jamais d’arriver. Lorsqu’on vous conduira devant les synagogues, les magistrats et les autorités, ne cherchez pas avec inquiétude comment vous défendre ou que dire, car le Saint Esprit vous enseignera à cette heure même ce qu’il faut dire. Que cet Saint Esprit Saint ouvre notre cœur à sa lumière pour vous faire comprendre l’espérance que donne son appel. Au retour de Jésus, nous serons dans le Royaume de Dieu avec lui, le Saint Esprit nous enseignera même.

Nous demandons la grâce de mettre en œuvre les trésors d’amour, de vie, et de lumière qui sont à notre disposition parce que nous sommes du Christ.