Vendredi 19 janvier 2018 — Dernier ajout mardi 14 novembre 2017

Samedi de la 2e semaine, année paire

Jésus revient à la maison,

2 S 1-27 Ps. 79 Mc. 3, 20-21

  • Le samedi 20 janvier 2018 iCal
    semaine 2 : Samedi de la 2e semaine, année paire

Alors Jésus revient à la maison, où de nouveau la foule se rassemble. »

info document - JPEG - 139 ko

Nous contemplons Jésus dans le don qu’il fait de lui-même. De partout on vient à lui. Il ne refuse jamais personne, toujours il a une Parole pour chacun. La vie de Jésus, plus encore que sa Parole, abonde en contraste merveilleux. Il est Roi, et il naît dans une étable. Il est le Maître, et il lave les pieds de ses apôtres. Pour perpétuer son message, il choisit non des savants, mais des ignorants et des timides. Jésus est déconcertant. Il dérange ses proches qui le regardent comme le fils de Joseph et de Marie. Quand il prend la parole dans la synagogue, ils ne le reconnaissent pas. Jésus est tellement proche de nous que nous croyons connaître ses origines, mais nous ignorons son identité. En devenant l’un de nous, entre dans la chaumière de Zachée et de Lévi. Il entre dans l’angoisse des conflits humains et se heurte à de vives oppositions qu’il vit dans la sérénité. La folie de l’Amour de Dieu sera toujours déroutante pour nous, ce sera une incompréhension pour ses proches.

si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Jésus n’a pas le temps de manger du pain, lui, qui nous apprendra qu’il est le Pain de vie ! Il est identique au don qu’il fait de lui-même : "Je suis le Pain vivant, celui qui me mange n’aura plus jamais faim," dira-t-il au moment de donner sa vie pour que nous ayons la vraie Vie. Avec l’auteur de l’imitation de Jésus-Christ nous pouvons dire : "Je sais que deux choses me sont ici-bas absolument nécessaires, sans lesquelles cette misérable vie me deviendrait insupportable. Lié aux servitudes de mon corps, j’ai besoin d’aliments et de lumière. C’est pourquoi tu m’as donné ton corps sacré pour soutenir mon corps et mon âme malades, et « ta parole comme une lampe pour éclairer mes pas. » Sans cela, je ne pourrais pas vivre dignement, car la Parole de Dieu est la lumière de l’âme, et ton sacrement le Pain de vie. Marie, la mère de Jésus, qui est nourrie de la Parole de Dieu fait confiance à Jésus, mais sa parenté n’a pas la même connaissance de lui ! Nous comprenons que humblement, elle accompagne les siens sur le chemin de Jésus. Oui, il a perdu la tête jusqu’à supporter toutes les épreuves pour porter secours à ceux qui subissent l’épreuve.

"Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête." Aujourd’hui encore, le monde est dans la même attitude que la parenté de Jésus et comme les scribes, ils nous posent des questions. Nous voulons suivre le chemin des saints, entrer dans un grand mouvement de compassion pour les autres. Jésus a tellement perdu la tête qu’il se donne en nourriture, qu’il se livre entre nos mains, c’est le seul moyen pour qu’il fasse en nous sa demeure. Et les siens, l’ayant appris, partirent pour se saisir de lui, car ils disaient : « Il a perdu le sens. » Cela nous fait exulter de joie parce que Jésus a changé notre deuil en une danse. La Passion et la Résurrection de Jésus nous ouvre un chemin de lumière. Parce que Jésus a été au bout du don de lui-même, nous pouvons suivre son chemin. Avec Marie, nous gardons toutes ces choses dans notre cœur. Nous voulons entrer dans le mystère de Jésus et exprimer une immense action de grâce devant lui qui est la cause de notre Salut. Il nous a libéré des tortures de ce monde de violence comme l’agneau innocent venu porter le péché du monde. Avec un beau cri de reconnaissance nous voulons suivre ceux qui accepte de vivre comme Jésus.

Nous demandons au Saint Esprit de nous éclairer dans le chemin de notre vie.

Vos témoignages

  • Denise Brouillette 20 janvier 2018 22:49

    - Jésus entre dans une maison.

    • un grand nombre de personnes.
    • impossible de manger.
      - sa famille croit qu’il est fou.

    Voici tel que je conçois Mc 3,20-21 La maison c’est la nôtre, la maison de notre foi, maison qui ouvre son cœur à Jésus, maison où Il se sent bien accueilli. La Présence se laisse voir et attire les autres. Un chrétien croyable rend le Christ visible. Dans une foule anonyme ou à l’église, la personne de foi n’est jamais seule,- la Présence- ! Son témoignage peut déranger. Certains veulent la faire taire ou l’obliger à changer de cap prétextant qu’elle est dérangée, fauteuse de trouble. D’autres écoutent captiver comme ceux qui écoutaient le Maître au point qu’ils ne ressentaient la faim. Ce n’est pas de cette faim dont ils ont besoin. Jésus est ici comme du bon pain, le pain de la Parole qui nourrit l’âme l’intelligence de ses auditeurs. De quoi peut-il les entretenir qui captive tellement ? Sa Parole est d’autorité. Son discours est de nouveauté. Il parle d’amour, de fraternité, de pardon, d’un Dieu Père miséricordieux. La Bonne Nouvelle est pour tous, spécialement adressée aux’’ petits’’, aux laissé pour compte. Pas étonnant que les gens ne pensent pas à manger. Et que les bien pensant veulent sa perte. Et même la famille tente le faire taire croyant qu’Il déraisonne, -un élan de protection-. Quand suis-je du bon pain à la manière de Jésus ? Les gens qui me côtoient peuvent-ils voir le Christ ? « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour »

  • Bonjour frères et sœurs !!!

    Je rends grâce au Seigneur car Il est entré dans ma vie depuis maintenant 12 années et il y a 5 ans je m’en suis rendu compte de sa présence intime dans toute ma vie. Et surtout dans les épreuves que je ne redoutent plus au contraire je les acceptent car Jésus est avec moi et je vois sa puissance !!! Accrochons nous à Lui, confions tout à Jésus afin de glorifier son Nom !!!!

  • pierre 20 janvier 2018 07:23

    Notre chemin de vie passe par des confrontations entre les passions humaines et le témoignage de Vie dans l’Esprit Saint de Jésus.

    Sa Passion pour sauver l’humanité est sans mesure ( il est le Fils de Dieu, dans la plénitude de l’Esprit Saint) il attire tous ceux qui cherchent le remède, l’issue, le bon pasteur pour une humanité en peine, aimant mal ou mal aimée.

    Cette (Bonne) Nouvelle-Vie qu’il apporte se trouve par Lui, avec Lui et en Lui : source de vie dans l’Esprit Saint pour tous, promesse d’Amour et de Vie à l’infini.

    Lui seul peut apaiser réellement notre faim et notre soif d’aimer et d’être aimé.

    L’Esprit Saint de Son Amour qui est semé dans nos âmes par chacun des moments de Sa Vie (Éternelle car elle demeure pour toujours dans L’Esprit de Dieu) , nous ramène à chaque fois que nous l’invoquons, vers Celui qui est pour toujours la lumière de notre Vie : Transfiguration et Résurrection, Présence de Dieu parmi nous, Témoin d’un Don de Vie Inouïe.

    Nous aussi nous paraissons avoir perdu la tête, quand nous sommes conduit par le Saint Esprit. C’est un autre qui nous fait vivre, Son amour reçu devient don qui porte du fruit pour aimer davantage, comme il nous a aimé.

    Aucun humain ne peut prétendre en faire autant, au risque de tomber dans la folie ou la démence, sauf à vivre au rythme de ce chemin de Vie quotidien dans l’Esprit Saint. C’est Lui qui apaise nos peurs, console nos malheurs et nous inspire sans cesse le bonheur, en prenant notre défense contre tout ce qui nie notre dignité d’enfant de Dieu.

  • 23 janvier 2016 11:16

    Un grand merci père pour la sdimplicite de vos homelie qui nous aide à intériorisé la parole de vie..

  • Merci 23 janvier 2016 08:11

    Merci pour la for e des mots de ton homélie. Ils rendent espérance et ravivent foi et courage dans les difficultés. H.H.