Samedi 6 février 2016 — Dernier ajout vendredi 5 février 2016

Samedi de la 4e semaine, année paire

« Venez vous-mêmes à l’écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. »

1 R 3, 4-13 Ps. : 118 Mc. 6, 30-34

  • Le samedi 6 février 2016 iCal
    semaine 4 : Samedi de la 4e semaine, année paire

« Les apôtres se réunissent auprès de Jésus, et ils lui rapportèrent tout ce qu’ils avaient fait et tout ce qu’ils avaient enseigné."

Et il leur dit : « Venez vous-mêmes à l’écart, dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. » De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux que les apôtres n’avaient pas même le temps de manger." Tout joyeux, les Douze reviennent de leur première mission, ils étaient partis deux par deux pour proclamer partout qu’il fallait se convertir, pour chasser les démons et guérir des malades. Et les voilà de retour, heureux de la confiance que Jésus leur a faite, mais fatigués après cette longue tournée. Se reposer sur place est impossible : les gens vont et viennent sans arrêt pour voir Jésus et causer avec lui. Jésus prend les devants :« Venez dans un lieu désert pour vous reposer un peu ». L’épisode de la samaritaine nous montre que Jésus est aussi fatigué. Le repos de Jésus sera alors d’annoncer la bonne nouvelle à cette femme de Samarie. Les Douze et Jésus partent ensemble en barque, vers un lieu tranquille à l’écart de la foule. C’est ainsi que les apôtres vont découvrir ou Jésus se repose. L’Évangile nous le signale déjà passant de longues heures en prière avec son Père. Jésus est encore en repos avec Marie l’immaculée qui est le plus beau fruit de son labeur sur la Croix. Elle est le repos de Jésus car elle est la terre sanctifiée d’une clarté étonnante, le fruit de sa Passion, de son amour infini d’où resplendit l’œuvre de Dieu comme dans un miroir. Jésus donne aux disciples l’exemple du repos avec lui, qui le premier, se réservait des moments de repos dans la prière.

"Ils partirent donc dans la barque vers un lieu désert, à l’écart. Les voyant s’éloigner, beaucoup comprirent, et de toutes les villes on accourut là-bas, à pied, et on les devança." Ces initiatives de Jésus qui se repose, ou qui propose le repos à ses disciples, révèlent le mystère de l’Incarnation de Jésus vrai Dieu et vrai homme. Jésus est entouré du matin au soir, les pauvres, les malades sont là, qui se pressent et qui attendent. Jésus s’en va, avec sa petite troupe, il sait qu’il nous faut tenir longtemps, et que nos forces hu­maines ont des limites. Sagement, pour mieux assurer la mission, il fait reposer ses amis. Ce sera le repos avec Lui, pour l’écouter et pour lui confier tout, le repos qu’il promet à tous ceux qui se tournent vers lui avec confiance. Le repos des disciples sera Jésus lui-même, l’envoyé du Père qui vit pleinement de l’amour infini. C’est baptisés en lui, confirmés dans son amour et bénéficiaires de la communion à son amour infini que nous trouvons la vie de Dieu. Vivre de foi, d’espérance et d’amour, demeurer dans le Christ est le repos du disciple. Devant cette foule, Jésus va annoncer la parole ! Nous allons devenir sa parole, lui va soigner et guérir par nos mains, Il sera le salut. Il va continuer de toute manière son œuvre par nous et nous demeurons dans son repos.

"En débarquant, Jésus vit une foule nombreuse et il en eut pitié, parce qu’ils étaient comme des brebis qui n’ont pas de berger, et il se mit à les enseigner longuement." Sur les collines avoisinant le lac, les pauvres n’ont pas quitté des yeux la barque de Jésus qui s’éloignait. En voyant quelle direction elle prenait, beaucoup ont compris en quel endroit Jésus allait. Quand il débarque avec les siens, au lieu de trouver la tranquillité, la paix, le silence reposant, il découvre sur la côte une foule de gens venus à pied de toute la région. Des malades sont là, et des pauvres accourus pour être guéris ou soulagés. Des hommes et des femmes avec dans les yeux et dans le cœur une immense espérance sont arrivés pour entendre Jésus parler du Royaume de Dieu. Jésus éprouve pour eux une immense pitié qui le bouleverse, car tous ces gens n’ont personne pour les prendre en charge, personne pour les guider. Longuement il leur parle du Père, de son amour et de sa volonté. La foule est grande et ses besoins sont immenses. Jésus, instruisant cette foule, est le repos des disciples. En leur donnant la Parole comme nourriture, il est leur repos. C’est au cœur du mystère Pascal que se donne le repos de Jésus, "par lui, avec lui et en lui, à toi Dieu le Père, tout honneur et toute gloire". La gloire de Dieu c’est Jésus qui nous sauve et dans le même mouvement où il nous sauve il rend gloire à son Père.

Nous demandons la grâce du repos de Dieu qui est à la fois dans la contemplation et dans l’action .

Vos témoignages

  • 6 février 2016 18:04

    Ce Repos dans le Cœur de Jésus nous réconforte et fortifie dans la vie. L’Eucharistie nous Le donne par excellence. Merci pour notre Sainte Mère Eglise qui vient au secours de ses pauvres enfants que nous sommes !