Vendredi 18 février 2011 — Dernier ajout vendredi 19 novembre 2010

Samedi de la 6e semaine, année impaire

« Jésus fut transfiguré devant eux et ses vêtements devinrent resplendissants, d’une telle blancheur qu’aucun foulon sur terre ne peut blanchir de la sorte. »

He. 11, 1-7 Ps. 144 Mc. 9, 2-13

  • Le samedi 19 février 2011 de 00:00 à 23:30 iCal
    semaine 6 : Samedi de la 6e semaine, année impaire

« Jésus fut transfiguré devant eux et ses vêtements devinrent resplendis- sants, d’une telle blancheur qu’aucun foulon sur terre ne peut blanchir de la sorte. »

"Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean et les emmène seuls, à l’écart, sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux et ses vêtements devinrent resplendissants, d’une telle blancheur qu’aucun foulon sur terre ne peut blanchir de la sorte. Élie leur apparut avec Moïse et ils s’entretenaient avec Jésus. Alors Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ; faisons donc trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. » C’est qu’il ne savait que répondre, car ils étaient saisis de frayeur." Cet Évangile nous plonge dans la réalité de la foi. Les Apôtres Pierre, Jacques et Jean, comme les anciens, Moïse, Élie, qui ont marché avec Dieu, entendent cette Parole qui vient d’en haut : « Celui-ci est mon Fils bien aimé. Écoutez-le. » « La foi est le moyen de posséder déjà ce qu’on espère, et de connaitre des réalités qu’on ne voit pas. »

« Et une nuée survint qui les prit sous son ombre, et une voix partit de la nuée : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; écoutez-le. » Soudain, regardant autour d’eux, ils ne virent plus personne, que Jésus seul avec eux. » Pierre, Jacques et Jean ne se sont pas trompés en voyant Jésus resplendissant de gloire à la transfiguration ! Mais cette gloire est encore à venir. Par contre la Parole entendue du Père « Écoutez-le » va devenir essentielle quand il sera couvert d’opprobres et de crachats ! En effet par la foi, ils auront la possibilité de passer l’épreuve de la Passion et de la Résurrection de Jésus.C’est l’annonce de la Passion que Jésus entrevoit clairement avec la prise de conscience d’un chemin difficile pour les apôtres ! « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix, et qu’il me suive » Jésus a pris la mesure de la résistance des responsables religieux, il a annoncé sa Passion et sa Résurrection à ses disciples sans obtenir d’eux une vraie prise de conscience ! La plénitude des temps est là, l’heure est venue, Jésus en situe le niveau. L’heure est au choix du risque de l’amour. Il tiendra dans la fidélité à son Père dans le plus grand Amour ! « Ma vie, nul ne la prend, c’est moi qui la donne. » Il s’agit donc désormais d’entrer dans ce plus grand amour ! Cela ne peut se faire que dans un choix librement consenti. Jésus se livre à la mort pour nous faire entrer dans la vie !

Comme ils descendaient de la montagne, il leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, si ce n’est quand le Fils de l’homme serait ressuscité d’entre les morts. Ils gardèrent la recommandation, tout en se demandant entre eux ce que signifiait « ressusciter d’entre les morts. » Il n’y a plus d’autre discernement que celui de l’amour qui prend possession de notre vie à la suite du Christ Ressuscité ! Le chemin de l’amour est sans retour possible. Il nous a aimés jusqu’à la fin. C’est ce « Mémorial » vivant que nous célébrons dans chaque Eucharistie pour puiser la force d’entrer avec Jésus dans sa Passion d’amour. Depuis le jour de Pâques, ce chemin d’amour nous est offert : Si quelqu’un veut marcher à ma suite… qu’il me suive ! » La Parole de Dieu est là pour nourrir notre foi : « Et comment est-il écrit du Fils de l’homme qu’il doit beaucoup souffrir et être méprisé ? » Nous sommes au cœur de la foi dans le mystère pascal ! Il est venu, il a souffert, il est mort, il est ressuscité, il reviendra !

Nous demandons à Jésus d’augmenter notre foi ! "Je crois Jésus, viens en aide à mon peu de foi.