Lundi 17 octobre 2016

Temps de l’Avent. 17 décembre

« Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, celui qu’on appelle le Christ. »

Gen. 49, 2.8-10 Ps. 71 Mt.1, 1-17

  • Le samedi 17 décembre 2016 iCal
    Jours précédant Noël 5 : Temps de l’Avent. 17 décembre

"Généalogie de Jésus–Christ, fils de David, fils d’Abraham. Abraham engendra Isaac…"

Jésus, en s’appelant fils de l’homme, n’a pas déclaré nettement et partout qu’il était égal à son Père. Il a voulu garder secret quelque temps le mystère de sa naissance. Sa généalogie peut nous paraître fastidieuse, pourtant, il nous est bon de l’entendre dans son ensemble, car elle nous indique la Route que Dieu a prise pour rejoindre notre humanité dans ce qu’elle a de plus noble et aussi de plus pauvre et misérable. C’était pour épargner la Vierge Marie, sa mère, et pour la défendre d’un fâcheux soupçon. Si les Juifs avaient su d’abord la merveille de Marie, ils n’auraient pas manqué de l’interpréter malicieusement, et peut-être l’auraient-ils lapidé, après l’avoir condamnée comme adultère ! Leur impudence combattait Jésus en l’appelant démoniaque, parce qu’il chassait les démons, qu’auraient-ils dit en écoutant cette naissance si mystérieuse, puisqu’ils avaient pour eux le pouvoir. Si après tant de miracles, ils appelait toujours Jésus, fils de Joseph, comment l’auraient-ils cru fils d’une Vierge avant ces miracles ? C’est pourquoi l’Evangéliste fait la généalogie de Joseph, où il rapporte qu’il épousa la Vierge. Nous sommes à la fois émerveillés et impressionnés face à ce Mystère d’ Amour qui a conduit le Sauveur de l’humanité à être placé au rang des malfaiteurs, à côté de deux criminels sur le Golgotha. Après Lui et jusqu’à ce qu’il revienne, tout sera habité par Lui, le Roi de l’univers. Il « remplit » ainsi tout le mystère de l’humanité.

Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, celui qu’on appelle le Christ. Dans l’ Histoire du Salut, le rôle de Joseph a été d’insérer Jésus dans la descendance de David, selon une paternité légale qui est au cœur de la mission de Joseph. Il y a une « rupture » significative que nous aimons repérer dans la généalogie : « Jacob engendra Joseph, » l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus le Christ ou Messie. Ainsi, après toutes ces générations où le masculin est en première ligne, il y a eu rupture avec l’entrée du féminin. Joseph s’est retrouvé responsable d’une famille qui était à la fois une famille comme les autres et une famille différente des autres. Jésus naît bien dans cette génération, dans cette humanité-là, mais Il naît d’une manière toute nouvelle, Il naît d’une Vierge Immaculée nommée Marie. Dans le psaume il est écrit : « Dieu donne au roi tes pouvoirs, à ce fils de roi ta justice. » Jésus est préfiguré dans ce Psaume, comme il était annoncé dans le Livre de la Genèse : « Jacob appela ses fils : je veux vous dévoiler ce qui arrivera dans les temps à venir. Rassemblez vous, écoutez fils d’Israël. « Juda tes frères te rendront hommage, ta main fera plier la nuque de tes ennemis, les fils de ton père s’inclineront devant toi. » La naissance du Roi du monde, le Roi de tous les rois est déjà annoncée. Nous devons en rendre grâce, parce que ces générations relèvent davantage la bonté et la puissance de Jésus qui est venu, non pour éviter notre ignominie, mais pour l’enlever. Il en est ainsi de sa naissance comme de sa mort ; Sa mort serait moins admirable sans la croix, qui en a été l’instrument infâme, mais dont l’infamie fait d’autant mieux éclater la bonté de Celui qui n’a pas craint de l’affronter pour l’amour de l’humanité.

Il y a donc en tout quatorze générations depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, et quatorze générations depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ. Jésus était bien différent des hommes téméraires jusqu’à l’effronterie contre la Beauté divine. David, au milieu de ses maux, fait voir une douceur, une modération, et une patience admirable ; Ce qui fait dire à Dieu : « J’ai trouvé David, fils de Jessé, qui est un homme selon mon cœur. » Nous voulons imiter cette disposition de David, quoi que nous souffrions, nous le souffrons avec courage, pour recevoir l’humilité, selon la parole de Jésus : « Apprenez de moi que je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos de vos âmes. » Nous demandons à saint Joseph, l’humble charpentier de Nazareth qui aima si tendrement la Vierge Marie et qui fut, pour Jésus, un éducateur vigilant, de veiller sur nous et de nous apprendre à entrer silencieusement et amoureusement dans le Mystère de Noël, le Mystère du Dieu fait Homme. Il nous faut renaître en Jésus, dans sa douceur et dans son humilité, Il est le Roi du monde. Il possède tous les royaumes de la terre. Quand il sera agonisant, sous le regard des apôtres, il est là, Celui qui porte le salut du monde.

 Livre de l’origine de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham. 02 Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères, 03 Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram, 04 Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone, 05 Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé, 06 Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon, 07 Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa, 08 Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias, 09 Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias, 10 Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias, 11 Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone. 12 Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel, 13 Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor, 14 Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud, 15 Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob, 16 Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ. 17 Le nombre total des générations est donc : depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; depuis David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze générations ; depuis l’exil à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations.

Nous demandons la grâce de comprendre que le Royaume de Dieu est dans l’humilité et la douceur.

Vos témoignages