Samedi 14 octobre 2017 — Dernier ajout lundi 16 octobre 2017

Temps de l’Avent. 22 décembre

Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !

1 S. 1, 24-2,1a
Ps. : 1 S 2, 1, 4-5, 6-7, 8
Lc. : 1, 46-56

  • Le vendredi 22 décembre 2017 iCal
    Jours précédant Noël 5 : Temps de l’Avent. 22 décembre

"Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur ! Il s’est penché sur son humble servante ; désormais tous les âges me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour moi des merveilles ; Saint est son nom !"

Dieu rayonne en Marie, la plus humble et la plus disponible de toutes les créatures. Consciente de sa « bassesse, » la Vierge de Nazareth, dans sa rencontre avec Élisabeth, reconnaît les Merveilles qui se sont accomplies en elle ! Le Magnificat est le chant de la victoire de l’Amour de Dieu qui vient. Marie s’engage toute entière dans le salut annoncé. Première disciple, elle va témoigner par sa vie. Marie est la mère de compassion, elle est la compagne qui suivra Jésus jusqu’au bout. Le mystère de Dieu nous est donné, il peut se vivre en chacun de nous. L’espace pour Dieu, dans l’intime de notre cœur, peut ainsi se réveiller, se dégager. Jésus fait de nous les enfants du Père. Celui qui est déjà venu, est toujours là, dans la foi. Il est notre contemplation et notre bonheur, « Jésus vient. » Il est en état de naissance en chacun de nous. Et c’est encore un événement à venir : « Il reviendra, et nous attendons sa venue dans la gloire, » chantons-nous au cœur du Mystère Pascal. Chacun de nous est invité à participer à son œuvre de Salut. Il veut que nous nous reposions entièrement sur Lui, dans la puissance de son amour infini.

"Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent. Déployant la force de son bras, il disperse les superbes. Il renverse les puissants de leurs trônes, il élève les humbles. Il comble de biens les affamés, renvoie les riches les mains vides." Marie nous permet de comprendre qu’aujourd’hui, Dieu, avec Sa Grâce et avec notre consentement, peut encore opérer des Merveilles en nous, car « rien ne Lui est impossible » ! C’est à cet « impensable » que Marie de Nazareth a cru de tout son Cœur. Par son « Oui, » elle a permis au Ciel de « toucher » la terre. Tous les âges la proclament « Bienheureuse » ! C’est la puissance de l’Amour infini de Dieu qui élève les humbles, qui comble de biens les affamés. C’est la merveille qu’énonce Marie en s’unissant profondément à l’œuvre de Dieu, en coopérant avec lui. « Le Puissant fit pour moi des merveilles ! » C’est le même Seigneur qui vient se loger au cœur de notre vie sous la forme d’un petit morceau de Pain dans l’Eucharistie. Il élargit notre tente afin que Dieu prenne place en chacun de nous. Quand nous allons le recevoir dans la communion, il va se pencher sur nous et se fondre dans l’intime de notre cœur pour transformer notre vie. Nous voulons vivre cet Avènement avec Marie, dans son « intérieur. »

"Il relève Israël son serviteur, il se souvient de son amour, de la promesse faite à nos pères, en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais." Marie resta avec Élisabeth environ trois mois, puis elle s’en retourna chez elle. Dans son cantique d’ action de Grâce, Marie proclame que « la Miséricorde du Seigneur s’ étend d’âge en âge. » Nous propageons autour de nous cette Miséricorde dont nous sommes tous bénéficiaires ! Le temps de Noël est propice à la réconciliation des uns avec les autres. Nous pacifions nos relations qui sont parfois tumultueuses. Nous voulons organiser un « programme de Charité » qui nous rend plus cordial, plus bienveillant, moins agressif et superficiel, en un mot, qui nous rend plus aimant, plus miséricordieux ! L’humilité est le remède à tous nos maux. La crainte Dieu est un don du Saint-Esprit qui nous est donné pour que nous laissions Dieu faire son œuvre en nous. Son amour s’étend d’âge en âge, il vient au secours de notre faiblesse et de notre misère. La fatigue peut s’installer, la routine peut prendre place, nous pouvons être tentés de lassitude, le Magnificat de Marie vient à notre aide. L’Église a fait de lui son cantique du soir pour nous élever vers Dieu et Lui rendre grâce en tout. C’est le chant des plus petits et les plus pauvres qui sont un chemin pour le Dieu vivant.

Nous demandons la grâce d’entrer dans la Louange et l’action de grâce.

Vos témoignages

  • Stanislas 22 décembre 2016 06:55

    Jésus, Enfant de Marie’,fait de nous des enfants du Père ’ , suis -je assez consciente de ce que cela représente ? Quel Bonheur, à partager autour de en ce temps où on pourrait chercher le sens de notre propre existence..

  • 22 décembre 2015 05:29

    l’image et l’homélie illustre bien la bassesse de Marie ; comme nous sommes chanceux d’avoir une Mère au Ciel aussi humble, Seule digne d’accueillir le fils de Dieu…elle intercède pour nous ses enfants à chaque instant.

  • teresa 21 décembre 2014 23:34

    La fatigue peut s’installer..le Magnificat de Marie nous aide…il me semble que Marie , comme Elle est notre Mere, peut nous aider a demeurer dans la grace de l’Action Creatrice de notre Pere,comme Elle le fait, et en Jesus, Qui fait toute chose nouvelle..prions qu’Elle nous enfante sans cesse en l’Esprit Saint.