Dimanche 16 décembre 2012 — Dernier ajout mardi 17 octobre 2017

Temps de l’Avent. 24 décembre

« Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit saint et se mit à parler : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, d’être intervenu en faveur de son peuple. »

2 S. 7, 1-5.8b-12.14a.16
Ps. 88
Lc. 1, 67-79

  • Le samedi 24 décembre 2011 de 00:00 à 23:30 iCal
    Jours précédant Noël 5 : Temps de l’Avent. 24 décembre

"Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit saint et se mit à parler : Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, d’être intervenu en faveur de son peuple."


« Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, d’avoir assuré sa rédemption et de nous avoir suscité une corne de salut dans la maison de David, son serviteur, comme il en a parlé par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois." Zacharie n’avait pas compris la visite de l’ange de Dieu, alors qu’il exerçait ses fonctions de prêtre dans le Temple de Jérusalem. Il a écouté la Parole de Dieu, il a fait taire ses « jugements », ouvert son cœur à Élisabeth et au tout petit Jean-Baptiste qu’elle portait. C’est ce chemin de conversion du cœur que nous parcourons. Cette conversion du cœur de Zacharie qui d’incrédule est devenu croyant, est encore à l’œuvre pour que Dieu prenne toute la place en nous.

« C’est ainsi qu’il montre sa compassion envers nos pères et qu’il se souvient de son alliance sacrée, selon le serment qu’il a juré à Abraham, notre père ; » Dans la maison de David son serviteur il a fait se lever une force qui nous sauve. Zacharie est maintenant au diapason du mystère qui se déroule sous ses yeux, dans la Foi. Ce qu’avaient annoncé autrefois les prophètes, les saints, c’est la notre conversion. « Seigneur Jésus, hâte toi, ne tarde plus : Que ta venue réconforte et relève ceux qui ont foi en ton amour. » Zacharie, à cause de son incrédulité est devenu muet, il s’est mis à l’école d’ Élisabeth. Progressivement, une transformation s’est opérée dans son cœur d’homme, jusqu’à la naissance de Jean-Baptiste.

« Et toi, mon enfant, tu seras appelé prophète du Très–Haut ; car tu iras devant le Seigneur pour préparer ses chemins, pour donner à son peuple la connaissance du salut par le pardon de ses péchés, grâce à la tendre compassion de notre Dieu. » Ce n’est plus l’ange qui le visite maintenant, qui lui annonce la bonne nouvelle, c’est son petit enfant, le précurseur lui-même qui lui ouvre les yeux ! Zacharie s’est laissé convertir, transformer, il est rempli de l’Esprit Saint. Nous demandons d’être témoin du Sauveur de marcher devant lui pour lui préparer le chemin. Devenir un chemin pour celui qui est l’unique Chemin de la tendresse du cœur de notre Dieu. Il est présent, il nous libère. « Dieu a montré sa miséricorde envers nos pères, il a rappelé son alliance sainte, il avait juré à notre père Abraham qu’il nous arracherait aux mains de nos ennemis. »

Nous demandons à l’Esprit Saint qu’il illumine nos vies, nous demandons cette conversion pour que notre cœur retrouve sa jeunesse.