Dimanche 5 août 2018 — Dernier ajout mercredi 1er août 2018

Transfiguration du Seigneur, année B

« Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! »

Da. 7, 9-10. 13-14 Ps 96 2P. 1, 16-19 Mc. 9, 2-10

  • Le lundi 6 août 2018 iCal
    Fêtes du Seigneur. 1 : Transfiguration du Seigneur, année B

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l’écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux.

Ses vêtements devinrent resplendissants, d’une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et tous deux s’entretenaient avec Jésus. Jésus est transfiguré devant les disciples Pierre, Jacques et Jean pour qu’ils puissent affronter les épreuves qui viennent. L’événement de la transfiguration qui se déroule sur le mont Thabor est du même ordre que ce qui s’est passé au mont Sinaï quand Dieu donna la loi à Moïse. Élie lui aussi rencontrera le Seigneur dans la fente du rocher. Au Thabor comme au Sinaï, Dieu nous adresse une parole. La gloire de Dieu qui est l’épanouissement de son amour commence quand Jésus descend dans le sein de la Vierge Marie pour prendre part à notre humanité. C’est avec notre nature humaine qu’Il va vaincre l’enfer. Il ne cédera pas à la tristesse, il demeurera dans la gloire de Dieu. Le rayonnement qui demeure au plus profond de lui transparait aujourd’hui au grand jour !

Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est bon que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » De fait, Pierre ne savait que dire, tant leur frayeur était grande. Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » La manifestation du Père à son Fils s’inscrit à ce moment précis de la montée vers Jérusalem, elle manifeste la nouveauté de la Nouvelle Alliance. Jésus apparaît alors comme confirmé dans une nouvelle étape de la révélation : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi, écoutez-le. » L’événement de la transfiguration nous réoriente fondamentalement dans la révélation de la Passion de Jésus. C’est en la personne de Jésus que se donne la Nouvelle alliance de la grâce manifestée par le Père. A la Transfiguration, il est annoncé que Jésus, le Crucifié, ressuscitera. Ces trois témoins seront témoins de l’agonie dans laquelle Jésus vivra la défiguration. Jésus, le Fils éternel du Père, l’enfant de Marie immaculée, qui unit en lui le ciel et la terre, sera terrassé. La gloire de Dieu se manifestera dans la victoire de l’Amour sur tout mal. Pierre aura de la peine à supporter le spectacle de l’agonie, il voit aujourd’hui Jésus, le Fils bien-aimé du Père, qui est glorifié devant lui.

"Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. Ils descendirent de la montagne, et Jésus leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, avant que le Fils de l’homme soit ressuscité d’entre les morts. Et ils restèrent fermement attachés à cette parole, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d’entre les morts ». Par la Transfiguration Jésus veut nous redonner courage. N’ayez pas peur, je suis vainqueur du monde. Dieu ne nous a pas abandonné. Avec Jésus nous traverserons les épreuves et les difficultés de cette vie ! La vie de Jésus manifeste la véritable voie pour être sauvé, pour vivre en communion avec Dieu. Sa crucifixion démontrera qu’il a vécu comme un réprouvé, « maudit soit celui qui est pendu au bois de la croix. » Au terme de notre vie, Jésus manifestera, dans toute notre personne, l’Alliance qu’il a conclue avec nous. Ce temps de la transfiguration est déjà la glorification de Jésus. Elle est nécessaire pour « comprendre » sa défiguration. Dans la nuit de la foi, chaque jour, nous pouvons vivre de cet Amour dans le Saint-Esprit, Rayonnement de la gloire de Dieu qui est à l’œuvre en nous. Le rayonnement de l’Amour, lumière intense de la gloire de Dieu rayonne au plus profond de notre vie. Notre transfiguration est de vivre de cet amour quand, avec Jésus, nous gardons dans l’adversité le sourire, l’amour de Dieu est alors vainqueur.

**Nous demandons la grâce de suivre Jésus partout ou il va*.