Mercredi 20 décembre 2017

3e dimanche de Carême, année B

Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce.

Ex 20, 1-17
Ps 18
1 Co 1, 22-25
Jn 2, 13-25

  • Le dimanche 4 mars 2018 iCal
    Troisième semaine de Carême : 3e dimanche de Carême, année B

"Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. »

Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs, et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. Le Temple est le lieu de la beauté où Dieu se fait proche et où l’homme accepte de s’approcher de Dieu. Jésus, dans un geste inattendu, renvoie les Juifs à l’œuvre suprême de Dieu : « La maison de mon Père ! » Il fallait passer à travers un réseau de marchands et de marchandages pour rendre un culte à Dieu. Les Juifs avaient prévu tout ce qu’il fallait pour le culte, même les changeurs de monnaie ! La beauté et la richesse du Temple flattaient l’orgueil des hommes ! Ils sont scandalisés quand Jésus chasse les vendeurs du Temple. Jésus annonce que pour la gloire de Dieu, il faut une conversion. Nous préférons aujourd’hui encore maîtriser toute chose. Etre de bons moralistes et avoir une spiritualité bien ordonnée, nous inscrit dans la domination du culte. C’est l’adoration de Dieu qui est le fondement du culte divin, c’est lui le Seigneur Dieu.

"Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment."Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? » Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. » Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! » Mais lui parlait du sanctuaire de son corps. Le monde ignore tout de Dieu qui créa l’homme à son image, comme sa ressemblance. C’est une purification profonde que Jésus manifeste. Jésus révèle la grandeur de notre être qui est temple de Dieu car nous sommes créé à l’image merveilleuse de Dieu. Avec lui nous sommes liés pour devenir ce que nous sommes, pour réaliser notre être par nous-meme. Jésus est le Temple de la nouvelle alliance, c’est par lui et en lui que nous avons accès auprès du Père et que le Père vient au-devant de nous. Ce sera la résurrection de Jésus qui donnera le sens de cette phrase qui pèsera si lourd dans son procès : « Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Tel est bien le mystère central de ce passage, le Corps de Jésus, sa Personne vivante est bien concrète. Le seul lieu de la rencontre entre Dieu et les hommes, entre Dieu et ceux qui l’adorent en vérité, est bien lui, Jésus.

"Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite." Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait. Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme. Le Temple de Dieu n’est pas fait de main d’homme, l’Apocalypse le contemple comme la Jérusalem d’en haut. Déjà nous avons le pressentiment d’un immense bonheur à venir. Dieu lui-même essuiera toute larme de nos yeux, et il n’y aura plus de mort, plus de pleurs, de cris ni de détresse, car la première création aura disparu. Il nous transporte en pensée quand Dieu aura fait toutes choses nouvelles, alors la communauté des rachetés rejoindra le Christ, comblée de joie, comme une jeune épousée. Dieu a mis dans notre cœur sa loi d’amour pour nous entraîner à aimer. Dès que nous quittons Dieu, notre cœur se durcit, il se sclérose, jusqu’à devenir « un cœur de pierre. » Un cœur de chair est un cœur qui va s’attacher, qui va souffrir. Dieu nous donne sa loi d’Amour pour nous faire entrer dans une explosion d’amour et de vie. Il veut que son Amour infini, l’Esprit Saint, nous guide sans cesse, que notre esprit lui-même soit en harmonie avec l’Esprit Saint.

Nous demandons la grâce de nous convertir, de mettre notre cœur à l’école de l’Esprit Saint

Vos témoignages

  • REGINE 8 mars 2015 19:10

    Oui, l’Esprit Saint est bien l’ unique essentiel dont nous avons besoin.

    Mon Dieu viens à l’aide de notre humanité rongée par le péché et de notre surdité face à ton message d’amour, en commençant par moi-même, évidemment.

  • Marie-Astrid 8 mars 2015 08:33

    La loi d’Amour de Dieu, ce serait l’Esprit Saint ? D’où la nécessité de la prière « en tout temps » si on veut vivre dans l’Amour ?