Jeudi 14 juin 2018

Vendredi de la 10e semaine, année paire

Si ta main droite doit causer ta chute, coupe–la et jette–la loin de toi, car il est avantageux pour toi de perdre seulement une partie de ton corps et que celui–ci n’aille pas tout entier dans la géhenne.

1 R. 19, 9a.11-16 Ps. 26 Mt. 5, 27-32

  • Le vendredi 15 juin 2018 iCal
    semaine 10 : Vendredi de la 10e semaine, année paire

Vous avez entendu qu’il a été dit : Tu ne commettras pas d’adultère. Mais moi, je vous dis : Quiconque regarde une femme de façon à la désirer a déjà commis l’adultère avec elle dans son cœur.

Jésus approfondit les exigences du sermon des Béatitudes. Il donne à la loi une ampleur toute nouvelle pour que la vie surabonde. C’est la raison pour laquelle son observation consiste à élargir nos conditions de vie. Dieu nous donne la loi de l’amour pour arriver au sommet de la charité. Nous cherchons toujours la loi du moindre effort. Dieu qui nous a donné beaucoup, il nous demande beaucoup. En Jésus, il s’est donné lui-même pour que nous ayons la Vie. Si l’homme se prend comme « mesure, » il devient l’ennemi de Dieu et de ses frères. Le mot d’adultère est constitué par « Ad », aller vers l’ « ultime. » Il s’agit d’une relation de domination avec Dieu et avec les humains et particulièrement entre l’homme et la femme. Pour cet ultime, il convient de se référer à Dieu. Faire « comme je veux, » en excluant Dieu et les autres est mortifère. Si un membre est gangrené le chirurgien « coupe » la partie malade avant que le corps tout entier ne soit gangrené. La parole de Dieu est très réaliste : « Il faut à tous prix en sauver quelques uns. »

"Si ton œil droit doit causer ta chute, arrache–le et jette–le loin de toi. Car il est avantageux pour toi de perdre seulement une partie de ton corps et que celui–ci ne soit pas jeté tout entier dans la géhenne." Jésus nous veut épanouis, il manifeste son autorité sur l’humanité créée à l’image et à la ressemblance de Dieu. Élie annonçait Jésus dans son désir : « J’éprouve une ardeur jalouse pour toi, Seigneur Dieu de l’univers. » L’Amour qui vient de Dieu est notre mesure. L’alliance avec Dieu nous engage à la pureté du cœur et de la pensée. Nous ne pouvons pas faire des autres, l’objet de notre désir ! Il est nécessaire d’éviter les pensées et les actions idolâtres qui voudraient nous rendre à l’égal à Dieu. Le langage humain de l’amour ne peut pas être banalisé. Jésus est exigent car il veut pour nous le bonheur de l’amour. La relation avec Dieu et entre nous demande de notre part un "cœur" pur, et des "yeux" clairs. C’est dans le même regard d’amour que nous aimons et servons Dieu et que nous aimons et servons nos frères. C’est par le même acte d’Amour que Jésus nous sauve sur la Croix et qu’Il glorifie le Père.

"Il a été dit : Que celui qui répudie sa femme lui donne une attestation de rupture. Mais moi, je vous dis : Quiconque répudie sa femme, sauf en cas d’inconduite sexuelle, la rend adultère, et celui qui épouse une femme répudiée commet l’adultère." La dignité du mariage fait partie du projet de Dieu pour l’homme et pour la femme, afin que par l’amour et le don mutuel, ils deviennent une seule chair. Nous ne pouvons pas vivre l’alliance de la vie conjugale selon l’ordre du monde. Elle est le signe de l’alliance du Christ et de l’Église. C’est dans l’ardeur de l’amour de Dieu que se construit la fidélité. Marie a épousé la cause de Jésus. Dans sa compassion, elle offre à Dieu tout ce qu’elle est. Elle est unie à l’offrande de Jésus, et de tout son amour, elle offre tout ce que Jésus vit pour ses frères. C’est dans cette alliance nouvelle qui contient tous les amours, c’est dans l’ardeur de l’Amour trinitaire que nous pouvons accomplir le dessein d’amour du cœur de Dieu dans notre vie. Jésus nous donnera « son » commandement nouveau, il est très significatif de cet unique amour : « Mon commandement, le seul, ‘aimez-vous les uns les autres’.

Nous demandons la grâce de comprendre la parole de Dieu pour vivre du nouvel amour du Christ.

Vos témoignages

  • pierre 15 juin 2018 13:15

    Dieu a créé l’homme et la femme pour que le cœur de chacun soit tourné vers l’autre librement.

    L’emprise des passions (amour aveuglé, déréglé ou dévoyé) nous fait oublier le respect de la liberté de chacun. C’est ce que Jésus restaure intégralement pour chacun personnellement et pour tous en nous dépassant divinement, car il est vainqueur de cet ultime emprise que l’amour subit dans la mort de l’être aimé.

    Le Sacré Cœur de Jésus se rêve aux chrétiens comme le temple de l’amour Divin sans aucun manque d’Amour.

    Gloire à toi Seigneur source de toute Joie ! Gloire à ton nom, ô Dieu très Saint !
Gloire à toi, Seigneur ô toi, le Roi des rois !
Amen, Alléluia ! ( cf chant de la Communauté de l’Emmanuel)

  • Adelaide 14 juin 2018 20:18

    Une très belle homélie..

  • Genevieve 9 juin 2016 22:08

    Une très belle homélie qui parle à mon cœur. Merci infiniment Père Gilbert.