Lundi 28 mai 2018 — Dernier ajout dimanche 3 juin 2012

Vendredi de la 16e semaine, année paire

« Celui qui a été ensemencé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit et produit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente. »

Jr. 3, 14-17 Ct. Jr. 3 18 Mt. 13, 18-23

  • Le vendredi 27 juillet 2018 iCal
    semaine 16 : Vendredi de la 16e semaine, année paire

Vous donc, entendez la parabole du semeur.

"Lorsque quelqu’un entend la parole du Règne et ne la comprend pas, le Mauvais vient s’emparer de ce qui a été semé dans son cœur : c’est celui qui a été ensemencé le long du chemin." Le bord du chemin, c’est le sol caillouteux ! Qui va déplacer ce « caillou » qui a pris la place de notre cœur ? C’est l’Amour qui est à l’œuvre dans la résurrection de Jésus qui roulera la pierre, la force de l’amour de Dieu chasse le Mauvais qui s’est emparé du cœur de l’homme. Le sol pierreux ne permet pas aux racines de se développer. C’est le manque de racines qui fragilise cette plante. Ce qui va donner des racines, de la profondeur à notre vie, c’est l’amour surabondant de Dieu qui fait de l’endroit rocheux une bonne terre qui porte du fruit. C’est par le débordement de l’amour de Dieu, que nous serons aidés à rejeter hors de nous l’obstacle qui nous retient hors du mystère du Christ, quand vient la tribulation et la persécution, .

"Celui qui a été ensemencé dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie, mais il n’a pas de racine en lui–même, il ne tient qu’un temps ; sitôt que survient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, c’est pour lui une cause de chute." Pour que l’amour de Dieu prenne sens véritablement dans notre vie, il faut arriver à une grande profondeur ! C’est à cette profondeur que vont être déracinées les ronces et tout ce qui empêche la vie de s’épanouir en nous. « Celui qui a été semé dans les épines, c’est celui qui entend la Parole, mais le souci du monde et la séduction de la richesse étouffent cette Parole, qui demeure sans fruit. » Les soucis du monde et les séductions de la richesse seront toujours là, à la porte de notre vie en train de frapper. Ce qui va les vaincre, c’est l’amour de Dieu qui va mettre dehors le menteur par la seule présence de l’amour.

"Celui qui a été ensemencé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit et produit, l’un cent, l’autre soixante, l’autre trente." La bonne terre c’est le cœur de Marie. Elle a reçu la semence divine, le Verbe de Dieu semé en elle. Elle a formé Jésus, le Sauveur du monde. Maintenant, le Verbe de Dieu est semé en chacun de nous pour que le Christ prenne toute sa place en nous. « Et celui qui a été semé dans la bonne terre, c’est celui qui entend la Parole et la comprend. » Nous sommes le corps du Christ, l’épouse bien-aimée qui trouve son bonheur dans le cœur de l’agneau. Nous entendons la parole et nous en vivons portant le fruit de l’amour surabondant du cœur de Dieu. Nous pouvons alors aimer dans un débordement d’amour qui transforme tout autour de lui.

Nous prions Jésus que tout ce qui s’oppose à Dieu soient envahis par l’amour