Jeudi 24 septembre 2015

Vendredi de la 25e semaine, année impaire

Jésus priait à l’écart. Comme ses disciples étaient là, il les interrogea : « Pour la foule, qui suis-je ? »

Ag. 1, 15b-2, 9 Ps. 42 Lc 9, 18-22

  • Le vendredi 25 septembre 2015 iCal
    semaine 25 : Vendredi de la 25e semaine, année impaire

"Ils répondirent : « Jean Baptiste ; pour d’autres, Élie ; pour d’autres, un prophète d’autrefois qui serait ressuscité. »

Après avoir accompagné Jésus, ses disciples ont pu soupçonner le mystère de sa personne. Ils croient que Jésus parle et agit au nom de Dieu, qu’il est un envoyé du Seigneur. Pour que ses disciples parviennent à une foi plus mure, Jésus "prie à l’écart". La prière de Jésus attire souvent l’attention des l’évangélistes qui la mentionnent avant un moment significatif dans la mission de Jésus. Cette prière ici montre que la profession de Pierre, au nom des autres disciples, élève ceux-ci à un niveau supérieur à celui des gens ordinaires. La prière de Jésus leur procure la foi, un accueil de la révélation de Dieu : "Ce n’est pas un être humain qui t’a révélé cette vérité", déclare Jésus à Pierre, "mais mon Père qui est dans les cieux. "Dieu est merveilleux car il reprend tout sans cesse. Marie, dans le secret de son cœur, est la seule à savoir qui est Jésus. A l’Annonciation et à Noel, elle nous a donné de contempler la venue du Christ dans la chair humaine. Jésus ayant grandi, citera le texte d’Isaïe : "Le Seigneur m’a envoyé, Il m’a marqué par l’onction… la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres." Après les mystères joyeux et les mystères lumineux de nos vies arrivent les mystères douloureux. Comme dans la vie de Jésus, les mystères lumineux nous donnent de la force et du courage.

"Jésus leur dit : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » Pierre prit la parole et répondit : « Le Messie de Dieu. » Jésus demande ce qu’il est pour nous, pour eux ! la réponse de Pierre est rapide car il est témoin des merveilles que Jésus réalise : Il fait marcher les boiteux, il guérit l’aveugle, Il ressuscite les morts ! Mais Jésus va s’empresser de donner une autre lumière : « Il faut que le fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté et le troisième jour il ressuscite. Jésus, le messie crucifié, deviendra Lumière pour nous à l’heure du péril. Nous comprenons la difficulté de Pierre car nous sommes aussi dans les luttes et l’espérance. Nous sommes toujours témoins d’un temps ou il ne reste que des ruines, alors nous prions ! « Rends moi justice ô mon Dieu, soutiens ma cause contre un peuple sans foi ; de l’homme qui ruse et qui trahit, libère-moi ! Libère-moi de moi-même, o mon Dieu, c’est toi ma forteresse. Pourquoi vais-je assombri, pressé par l’ennemi ? Envoie ta lumière et ta vérité et j’avancerai vers l’autel de Dieu ».

"Et Jésus leur défendit vivement de le révéler à personne, en expliquant : « Il faut que le Fils de l’homme souffre beaucoup, qu’il soit rejeté par les anciens, les chefs des prêtres et les scribes, qu’il soit tué, et que, le troisième jour, il ressuscite. » Jésus élève alors ses disciples à un niveau diffèrent. La réponse de Pierre : "Tu es le Messie de Dieu," celui qui a reçu l’onction, celui qui, en vertu de ce signe, appartient à Dieu et le représente. Jésus est Celui vers qui toute l’histoire du salut converge, Celui qui a mission de transfigurer notre humanité par une existence nouvelle. Seule la lumière de Dieu nous éclaire sur la personne de Jésus. La difficulté de Pierre, comme celle de chacun de nous, est réelle : Comment entrer dans la compréhension du mystère de Jésus ? Jésus attend que nous puissions lire sur son visage d’amour, son être le plus intime ! "Je ne le connais pas cet homme" dira Pierre, tandis qu’il voyait Jésus en agonie, flagellé et couvert d’épines, avec un manteau de dérision ! Pierre ne le reconnaît plus. Où est la vérité du Sauveur qu’il connaissait ? C’est l’échec maintenant. C’est quand nous avons revêtu le Christ, que nous connaissons le vrai visage de Jésus de l’intérieur comme Marie : « L’épouse suit l’agneau partout où il va, » nous sommes confirmés. Nous allons nous trouver dans des situations de douleur, reconnaître Jésus en nous sera possible pour le suivre, ne crains pas, je suis avec toi !

Nous demandons la grâce d’entendre cette parole lumineuse, qu’elle guide nos pas et nous conduise vers le Christ.

Vos témoignages

  • Jean-Marie 25 septembre 2015 09:34

    Merci pour cette homélie qui donne sens aux souffrances de nos vies. En vivant avec Jésus nous recevions la Lumière nécessaire pour continuer la route avec courage et persévérance, sachant que nous avons un Sauveur qui nous aimé le Premier et qui a pris sur Lui toutes nos souffrances.

    Merci Père Gilbert. Que nous soyons vraiment des amis de Jésus en Croix.