Jeudi 19 janvier 2017

Vendredi de la 2e semaine, année impaire

« Jésus gravit la montagne et il appelle à lui ceux qu’il voulait. »

He. 8, 6-13
Ps. 84
Mc. 3, 13-19

  • Le vendredi 20 janvier 2017 iCal
    Semaine 2 : Vendredi de la 2e semaine, année impaire

"Puis, il gravit la montagne, et il appela ceux qu’il voulait."

Jésus commence son ministère en convoquant les Douze. Après avoir prié le Père, Jésus a appelé à lui ceux qu’il voulait et en a nommé douze qu’il prendrait avec lui et qu’il enverrait prêcher le Royaume de Dieu. Ils représentent le futur Peuple de Dieu. La mission des douze est double : être avec Jésus, et prêcher d’une manière active la Bonne Nouvelle du Salut. Jésus a ainsi constitués un « corps » nouveau, qui lui est uni, ayant à sa tête Pierre choisi parmi eux. En mémoire des douze tribus d’Israël Il les a envoyés d’abord aux enfants d’Israël et puis à toutes les nations. Dans la fidélité au mandat reçu de Jésus, les Douze, après son Ascension, associent d’autres personnes aux fonctions qui leur ont été confiées. Elles vont continuer le ministère. Jésus Ressuscité appelle lui-même Paul. La voie par laquelle chacun continuera ce ministère s’appellera ministère épiscopal, le ministère des évêques. C’est la continuité du ministère des apôtres dans la Tradition apostolique. Parole et vie leur a été confiée par le Seigneur Jésus. Cette parole porte la vie, elle ranime la vie de tous ceux qui cherchent à être en vérité devant Dieu.

"Ils vinrent auprès de lui, et il en institua douze pour qu’ils soient avec lui et pour les envoyer proclamer la Bonne Nouvelle avec le pouvoir d’expulser les démons. A la suite de Jésus, les douze transmettent quelque chose de Jésus qui les porte au delà d’eux-mêmes, et qui les conduisent jusqu’au Père. Revêtus de son autorité, avec le pouvoir de chasser les démons, ils feront de tous les peuples de la terre des disciples. Ils les sanctifient et les gouvernent. Dans la diversité des douze, Dieu va faire une œuvre d’unité merveilleuse grâce à l’Esprit Saint. Jésus nous montre ainsi comment avancer sur le chemin de Dieu. Une nouvelle manière de vivre s’inaugure et s’offre à nous encore aujourd’hui. C’est ainsi que se donne la naissance de l’Église sous la conduite du Seigneur Jésus. Ces apôtres sont les ministres et les pasteurs, tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Ils seront confirmés dans cette mission le jour de la Pentecôte, selon la promesse du Seigneur Jésus : « Vous recevrez une force, celle du Saint Esprit qui viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. » C’est encore dans cet Esprit Saint qu’ils se choisiront des coopérateurs.

"Donc, il établit les Douze : Pierre, c’est le nom qu’il donna à Simon, Jacques, fils de Zébédée, et Jean, le frère de Jacques, il leur donna le nom de « Boanerguès, » c’est-à-dire : « Fils du tonnerre, » André, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques, fils d’Alphée, Thaddée, Simon le Zélote, et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra." Les noms défilent, un à un, jusqu’à douze. Le premier nom, celui de Simon, il deviendra Pierre. « Boanerguès, » pour les tempéraments qui marquent, ceux des fils du tonnerre, et qui se révéleront. Et aussi, celui qui le livrera au bout du chemin : Judas Iscariote. Tout est là, condensé, c’est une histoire sainte, où, à la fin, nous revoyons la scène du début et nous pressentons combien elle était pleine de toute l’histoire qui s’est déroulée. C’est le groupe de douze, plus que simplement douze personnes, les Douze. Il nous faut dans notre vie et dans l’Église comme dans le monde avoir le regard tourné vers Dieu, l’auteur de tout, dans un émerveillement toujours renouvelé ! Dieu est vivant, il est présent grâce à Jésus désormais. Quand nous nous tournons vers le visage humain créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous allons vers Jésus. Nous demandons à Dieu une surabondance d’humilité devant la grandeur, le trésor qu’est le frère sauvé par Jésus. Jésus, le Pasteur éternel, a édifié l’Église en envoyant les apôtres comme lui-même avait été envoyé par le Père ! Il a voulu que leurs successeurs, les évêques, soient dans son Église pasteurs jusqu’à la fin des temps.

Nous demandons la grâce de nous laisser vraiment guider par l’Esprit Saint le seul maître.

Vos témoignages