Jeudi 23 novembre 2017

Vendredi de la 33e semaine, année impaire

Ma maison sera une maison de prière.

1M4…52-59
1ch29
Lc. 19, 45-48

  • Le vendredi 24 novembre 2017 iCal
    semaine 33 : Vendredi de la 33e semaine, année impaire

Entré dans le Temple, Jésus se mit à en expulser les vendeurs.

Jésus est scandalisé en ayant sous les yeux le marchandage qui se fait dans le temple de Jérusalem. Il est profondément affecté de ce repaire de brigands ! « Ce peuple m’honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi, » disait déjà le prophète. Nous savons tous, par expérience, que dans notre vie chrétienne, les dangers d’appropriation du Don de Dieu sont réels. Le projet de Dieu est contesté, alors il n’oriente plus dans la vérité notre vécu communautaire, familial. Notre maison doit devenir la maison de prière de Jésus, une maison de prière pour tous, pour que nous y portions, dans le silence, le souci de la mission de l’Église. La communauté chrétienne est le lieu d’une perpétuelle conversion. C’est là ou travaille l’Esprit Saint qui la rajeunit sans cesse. Si nos pas sont illuminés par l’Esprit Saint, consolés par lui, nous n’avons pas de difficultés à être fervents malgré les épreuves et la nuit de la foi. Sous le souffle de l’Esprit Saint, tout ce qui ne va pas de soi verra la lumière. Mais, comme dans la première alliance, le rite peut devenir très extérieur à notre vie, il nous faut réagir car le marchandage n’est pas loin. La conversion permanente est une grande grâce. Si elle n’est pas là, la situation peut se dégrader grandement !

Il leur déclarait : « Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Or vous, vous en avez fait une caverne de bandits. » C’est là que l’on rend un culte à Dieu. Le grand prêtre, les lévites et les pharisiens ont pourvu à tout, pour les sacrifices : il y a des bœufs, des moutons, il y a le change de l’argent, on peut tout y faire ! Ce constat est celui de tous les temps, il est toujours valable. Il est aussi valable pour nous, jusqu’à ce que Jésus revienne : « Quand je reviendrai, est-ce que je trouverai encore la foi sur terre ? » L’engagement de Dieu perdure et se renforce dans la nouvelle Alliance. C’est dans le Christ que toute l’humanité rencontre Dieu, c’est par le Christ que montent vers Dieu toutes les prières et toutes les offrandes. Nous sommes le temple de Dieu qui n’est pas fait de main d’hommes. Chaque communauté est le lieu d’où montent louanges et sacrifices, « pour la gloire de Dieu et le salut du monde. » Nous sommes appelés à devenir l’accueil de Dieu, le lieu où Dieu œuvre pour l’unité et le salut de l’humanité. Le Corps du Christ ressuscité est en effet pour tous les hommes, le lieu de Dieu.

Et il était chaque jour dans le Temple pour enseigner. Les grands prêtres et les scribes, ainsi que les notables, cherchaient à le faire mourir, mais ils ne trouvaient pas ce qu’ils pourraient faire ; en effet, le peuple tout entier, suspendu à ses lèvres, l’écoutait. Jésus, en expulsant tout ce qui prenait la place du culte véritable, redonne à Dieu sa place, et le Peuple de Dieu entre en jubilation. Nous ne retrouverons jamais l’adoration si nous ne commençons pas à chasser le marchandage du Temple dans notre vie. « Jésus entra dans le Temple, et se mit à expulser les marchands. » Jésus veut expulser de chez nous tout ce qui n’est pas d’abord « adoration en esprit et en vérité. » Par le fait même, il enlève tout ce qui n’est pas amour du Dieu véritable. Il s’agit d’une conversion dans sa racine qui est l’adoration du Dieu vivant. Chacun pour sa part, en son corps et en son cœur, devient la maison de prière du Dieu de miséricorde. Chacun, uni à la prière du Christ, Fils de Dieu, exerce au nom de toute l’humanité la fonction de prière de l’Église Epouse. Nous sommes conviés au rassemblement universel de toute l’humanité dans l’unique Corps du Christ. Toute la communauté, à partir des pierres vivantes que nous sommes, « grandit en un temple saint, dans le mystère du Seigneur Jésus. » La Parole de Dieu est si vraie : « cherchez d’abord le Royaume et sa justice, et le reste vous sera donné par surcroît. »

Nous demandons la grâce d’entendre cette parole et d’entrer dans le mystère de Jésus qui nous sauve.

Vos témoignages

  • pierre 24 novembre 2017 18:38

    Le temple de Jérusalem est lieu d’un combat Spirituel qui nous concerne encore. C’est le cœur de la religion juive, qui devient par Jésus-Christ le cœur de la religion chrétienne.

    Mais notre cœur est souvent encombré de marchandage avec des passions humaines qui font perdre le bénéfice de la vie filiale dans l’Esprit Saint comme Jésus.

    IL est vraiment Homme et vraiment Dieu, et il désire pour nous qui ne savons pas vivre dans L’Esprit Saint d’un Amour sans détour, nous détourner de ce que nous préférons de nous même, l’objet plutôt que l’infini, l’excès plutôt que l’insaisissable.

    Sans Sa présence parmi nous, nous sommes des enfants prodigues qui dilapident le don de notre vie et le don d’aimer, vers l’idolatrie des marchands de bonheur. Ils nous enferment dans la dépendance des biens matériels et temporels, au lieu de vivre dès maintenant dans la Joie sans fin d’une Vie proche de Dieu, reconnaissant en Jésus Celui qui peut tout pour nous.

  • 20 novembre 2015 11:45

    Nous devenons la maison de prière du Dieu de Miséricorde, chacun dans son corps et dans son cœur

    Merci, Père Gilbert

    c’ st un beau rappel lors de l’approche de l’année jubilaire de la Miséricorde !