Mardi 28 février 2017

Vendredi de la 3e semaine de Pâques

Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

Ac. 9, 1-20 Ps. 116 Jn. 6, 52-59

  • Le vendredi 5 mai 2017 iCal
    3e semaine de Pâques : Vendredi de la 3e semaine de Pâques

"Les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »

Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui. Les Paroles de Jésus heurtent, elles choquent les Juifs qui se mirent à discuter fort. Pour nous, deux mille ans plus tard, ces Paroles de Jésus risquent de ne plus nous émerveiller en provoquant notre reconnaissance et notre adoration. Nous « savons, » la routine peut nous menacer ! Heureusement, les saints se sont toujours émerveillés du Mystère de la Foi : ils l’ont adoré et ils en ont vécu chaque jour, ne doutant pas une seconde des Paroles de Jésus : « Nous aimant comme une mère, le Christ nous nourrit de sa propre Chair. Il a placé devant nous le Pain et le Vin, Son Corps et Son Sang, nourriture d’ Immortalité. En les mangeant, nous recevons la grâce de l’Esprit-Saint qui s’écoule vers nous et nous rend immortels et incorruptibles en espérance, » dira Théodore de Mopsueste. Il nous faut en effet contempler le mystère de Marie pour entrer dans la perspective de Jésus. A l’Annonciation il a été dit à Marie : « L’Esprit Saint viendra sur toi. » Le corps que Marie a tissé à Jésus dans sa chair, va régénérer le monde entier. Marie est la créature immaculée, renouvelée totalement dans la Passion et la Résurrection de Jésus, elle le comprendra et en sera confirmée. A la Croix, du « coté ouvert » du nouvel Adam naît une Femme, la nouvelle Ève. Une humanité plus belle nait, créée dans l’amour infini de Dieu et régénérée dans l’Esprit Saint et dans le don du Corps et du sang de Jésus.

"De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.Jésus-Hostie prend possession de chacun de nous pour recréer au Nom de Son Père une humanité nouvelle, un nouveau peuple de Dieu, une famille. Jésus devenu Sacrement nous rend bienheureux, il nous parle avec tendresse, nous montrant le plus grand Amour. Lorsque Marie a accueilli Jésus dans notre cœur, après le partage du Pain Vivant, elle ressent encore que le Saint-Esprit l’enveloppait de Son ombre, elle, qui était pleine de grâce. Elle nous entraine, en hâte, vers nos frères qui ont besoin de lumière, comme pour elle, c’est nous qui en sommes tout illuminés. Jésus nous dit : « le Père, qui est vivant, m’a envoyé » ! Le Père est source de la vie que donne le Fils, il est à l’origine de notre foi en la personne du Fils, « je vis par le Père » dit Jésus. C’est par petites touches que nous entrons dans le mystère de Dieu : « Le Verbe s’est fait chair », le Verbe de Dieu a pris notre humanité avec toute sa faiblesse. Jésus nous donne sa chair, il nous donne tout lui-même, jusqu’à l’extrême de la mort, pour que le monde ait la vie. Ainsi Dieu fait toute chose nouvelle ! La pédagogie divine de Jésus face aux Juifs reprend tout à partir de l’origine, à Cana, l’eau transformée en vin annonce le vin transformé en sang ! Il nous faut passer par cette nouvelle « Incarnation » pour retrouver la vie qui nourrit notre âme, notre cœur et notre corps, et nous transforme fondamentalement.

« Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. » Voilà ce que Jésus a dit, alors qu’il enseignait à la synagogue de Capharnaüm. « Il est grand le Mystère de la Foi, » chantons-nous en célébrant le Mystère de la Sainte Eucharistie qui nous donne réellement Jésus le Christ ! Nous prions Jésus de nous aider à comprendre toujours plus profondément ce Mystère merveilleux, et de l’aimer toujours mieux. O Jésus, nous Te rendons grâce d’avoir « inventé » ce Moyen divin pour rester toujours avec nous, jusqu’à ton retour en Gloire ! Jésus nous ouvre la possibilité de demeurer avec lui dans la vie qu’il tient de son Père de toujours à toujours. Communier au corps et au sang du Christ Jésus, c’est demeurer en relation étroite avec lui qui va jusqu’au sacrifice total de lui-même et qui nous entraîne à faire de même. Jésus fait toutes choses nouvelles : Il redonne vie, il guérit les boiteux, il ressuscite les morts. Jésus est venu dans notre chair, il est venu dans notre humanité concrète pour que tout ce qui va se vivre dans cette chair soit en harmonie avec Dieu. Nous sommes introduits ainsi dans une toute nouvelle perspective ! Jésus communique sa vie dans son Corps et dans son Sang livré pour notre salut ! La Passion et la Résurrection de Jésus nous donne ainsi la vraie Vie.

Nous demandons la grâce de comprendre ces paroles de Jésus qui nous invitent au réalisme de l’Incarnation.

Vos témoignages

  • Jerôme 15 avril 2016 07:01

    ’Dieu nous a aimé comme une mère’- nous ne sommes jamais orphelins en Celui qui est notre Père, qui nous a aimé comme une mère. Bénis Sois-Tu, Dieu de nos pères, et notre Dieu aujourd’hui et pour les siècles des siècles.

  • pierre 15 avril 2016 05:49

    C’est bien un don éternel que nous recevons dans l’eucharistie. Un don qui se reçoit. Un don renouvelé. Un présent qui atteste de la rencontre et de la vie donnée en avancant dans le mystére et la confiance en Jésus.