Vendredi de la 9e semaine, année paire

Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir.
Jeudi 4 juin 2020

2 Tm. 3, 10-17 Ps.118 Mc. 12, 35-37

  • Le vendredi 5 juin 2020 iCal
    semaine 9 : Vendredi de la 9e semaine, année paire

"Alors qu’il enseignait dans le Temple, Jésus, prenant la parole, déclarait : « Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ?"

Jésus, sous l’inspiration du Saint-Esprit interpelle les Pharisiens. Progressivement il « lève » le voile de son mystère. Il était admis que le Messie serait fils de David, qu’il relèverait la maison de David, et qu’il rétablirait du même coup la royauté. Jésus approfondit le mystère du Christ, fils de David, il poursuit son enseignement qui n’est pas reçu. Jésus déclare que le Messie n’est pas le fils de David comme le disent les scribes, et il s’appuie sur cette affirmation même de David qui nomme le Messie son Seigneur : « Le Seigneur dit à mon Seigneur : "Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie mis tes ennemis sous tes pieds ! » Jésus n’est pas là pour provoquer les scribes, mais pour témoigner de la vérité afin que nous puissions accueillir la foi qu’il vient nous donner par ses œuvres. C’est par cette foi en lui que nous accédons à la vie éternelle en devenant enfants de Dieu. Il nous faut entendre que Jésus était avant David pour être sauvés de notre condition mortelle, avec tout son cortège de division, de violence, de souffrance, d’injustice. Lorsque l’heure est venue selon la volonté du Père, Jésus va de l’avant. C’est merveilleux de penser que Dieu nous porte dans son cœur avant même que nous ayons vu le jour ! Il prépare tout pour nous conduire dans la plénitude de la joie et de la vie.

"David lui-même a dit, inspiré par l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : “Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie placé tes ennemis sous tes pieds !” Comment David lui-même peut-il l’appeler son Seigneur ? S’il est son Seigneur, il n’est pas son fils ! Jésus est bien le fils de notre humanité : Conçu du Saint-Esprit, né de la Vierge Marie. Il s’est fait semblable aux hommes en toutes choses, excepté le péché. Il est le fils du Père, il est le Seigneur. Les scribes et les pharisiens qui cherchent dans la nuit un chemin pour rejoindre Jésus, ont reçu une lumière éclatante. Jésus est en effet fils de notre humanité et Il est le bien aimé du Père. Il est le Seigneur devant lequel David lui-même se prosterne. Nous entendons l’importance qui est mise sur la Parole de Dieu pour mener le bon combat de la foi à l’écoute de cette Parole. Le disciple suit son maître dans la paix. La tentation est grande quand l’orage gronde de douter, de se poser des questions, de passer à autre chose. Or il convient de s’attacher aux grâces fondamentales de Dieu dans notre vie pour ne pas dévier du bon chemin.

« David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient alors qu’il est son fils ? » Et la foule nombreuse l’écoutait avec plaisir. » La Parole est écrite sous l’inspiration de l’Esprit de Dieu. L’Esprit Saint parle dans le texte biblique comme nous le voyons planer sur les eaux dans les premiers versets de la Genèse. Jésus est bien descendant de David par ses origines humaines, le Messie a un caractère divin qui le rend supérieur à David. Il est à la fois le fils et le Seigneur de Marie. Mais les Pharisiens restent muets, car ils ne peuvent pas soupçonner l’origine divine du Messie. Toutefois, la masse du peuple l’écoutait avec plaisir. C’était pendant l’avant-dernière semaine de Jésus, alors qu’il enseignait dans le Temple, quelque jours avant l’Onction à Béthanie. Nous écoutons la Parole de Dieu avec grand bonheur, progressivement cette parole nous transforme. La Parole de Dieu est une Lumière infaillible. De notre fidélité à cette Parole de Dieu dépend notre bonheur. La Parole de Dieu a pris chair, elle se fait « Don de Vie. » Pain de vie, Vin de noces, Pardon, elle est la lumière qui donne vie et force. Jésus nous introduit toujours plus loin dans le mystère de la vie de Dieu. Comment comprendre autant d’amour ? Le Cœur Immaculé de Marie est dépassé par autant d’abaissements de la part de Dieu qui nous tire de l’emprise du mal et de la mort.

Nous demandons à Jésus la grâce de devenir lumière au milieu du monde, artisan de paix et de vie.

Vos témoignages

  • Le Messie annoncé à David et Jessé et autres prophètes 5 juin 2020 11:15, par Monique Macalou (Monique Emounawh)

    J’ai fait une alliance avec mon élu, j’ai juré à David mon serviteur. À tout jamais j’ai fondé ta lignée, je te bâtis d’âge en âge un trône » (Ps 89,4-5) « Le Seigneur l’a juré à David : c’est le fruit de tes entrailles que je mettrai sur ton trône » (Ps 132,11)

    Dans le livre des prophètes les juifs l’ont annoncé ainsi : « Fais bientôt fleurir le rejeton de David, et élève sa puissance par l’effet de ton salut ; car, tout le jour, nous espérons en ton salut. Sois béni, ô Seigneur, qui fais fleurir la puissance du salut » (LRC 1 page 6) Ces deux textes certifient la venue du Messie, dans la Bible ou le livre des Prophètes juifs se confirme. Comment peut-on douter que Jésus n’est pas le Messie est le Messie ? Marc, Luc….confirment ?

    Pour les juifs, la Bible se réfère à Jessé, père de David, et qualifie le Messie de descendant de Jessé plutôt que de David. La raison en est que la tradition juive considère Jessé comme un juste parfait n’ayant jamais commis de sa vie le moindre péché, à tel point que leurs Docteurs ont affirmé qu’il n’est mort que par suite de la perfidie du serpent, c’est-à-dire par suite de la condamnation du premier homme, et non pas pour quelque péché qu’il aurait commis personnellement (cf. Talmud, Schabbat, fol. 55 verso, et traité Baba-Baihra, fol. 17 recto) (cf. DHES 2 page 96 et 97).

    La Vierge Marie est certainement descendante à la fois de David et d’Aaron (cf. La Vierge Marie est-elle fille de David ou d’Aaron ?), mais Joseph que l’Ange appelle « Fils de David » (Mt 1,20) n’est pas seulement un descendant du roi David parmi d’autres : il est « de la maison de David » (Lc 1,27). Il doit se rendre à Bethléem pour le recensement parce qu’il est « de la maison et de la lignée de David » (Lc 2,4) et donc un des héritiers directs du trône de David. Au cours de sa vie publique, Jésus lui aussi portera bien des fois ce titre de « Fils de David » (Mt 1,1 ; 9,27 ; 15,22 ; 20,30 ; 21,9 ; etc.), mais ce ne sera qu’après la mort de Joseph.

  • pierre 5 juin 2020 10:25

    Le scribe ou sofer est un homme empli de sagesse par l’étude des écrits bibliques avec l’obligation de rechercher l’inspiration de l’Esprit Saint pour ne pas enfermer la Parole de Dieu dans un texte.

    Dans le temple, après le débat avec les hérodiens et les saducéens qui ont cherché à faire tomber Jésus dans un piège mortel ( l’opposition au tyran héréditaire et ethnique - Hérode et au tyran politique et économique - César ) le dialogue avec le scribe illumine l’assemblée et fait toucher au but de la loi juive : « Aimer Dieu et Aimer le proche ».

    Jésus relance l’attention de l’auditoire qui vient dans le Temple pour s’instruire, en poursuivant la présentation publique du Mystère qui le lie personnellement à l’humanité :

    il est Serviteur ( pas d’orgueil et pas de jalousie en Lui) et est il est Seigneur ( Fils de Dieu en Vérité, source de vie dans l’Esprit Saint, Lumière de Vie Eternelle ) [ cf : sermon sur le Psaume 35 de Saint Ambroise - site L’Evangile au Quotidien ]

    Son Amour est sans limite, Sa vie est issue d’un don de Dieu, manifeste ce don de Dieu, et ne peut être « bien reçue » que dans cette disposition du cœur ( hostie - offrande - pure gratuité ) d’un don de Dieu.

    Son Esprit Saint « enflamme notre esprit » dans la reconnaissance d’un Amour infini, qui fait de chacun de ceux qui le suive dans la Vie « des proches » selon Sa Parole".

    David était la figure royale d’un ami de Dieu berger de Son Peuple, comme Moïse la figure prophétique du libérateur de tous les esclavages antiques.

    Et Jésus est bien plus que cela, car il nous invite sans cesse à le découvrir « sur le seuil de Sa Maison, dans l’Esprit Saint » et de nos relations humaines au quotidien.