Poster un message

En réponse au message :

Mardi de la 2e semaine de l’Avent

Le mardi 12 décembre 2017

L’artisan de consolation et de paix c’est Jésus Lui même. Le cœur humain aveuglé par les déceptions et les conflits sous jacents à sa nature insatiable, l’oublie et tombe dans l’animalité.

Parfois nous le redécouvrons grâce un artiste, qui illustre avec sa sensibilité, l’amour biblique de Dieu pour son peuple.

http://www.cursillos.ca/images/images-priere/brebisperdue.jpg

D’autre fois c’est un père Spirituel, qui remet l’âme en paix en donnant sa bénédiction par la grâce de la Miséricorde Divine.

Un autre jour c’est la grâce de l’ami qui tend la main malgré les ronces de votre ingratitude, tombée dans une vie d’ecorché vif.

Au quotidien c’est l’épouse et l’époux qui s’offrent à nouveau la tendresse, accueil du pauvre de cœur, l’égo vaincu par l’Amour qui aplani les difficultés dans l’intérêt du vivre ensemble.

La parabole du bon berger est une ressource inépuisable pour notre humanité épuisée par une vie où l’Esprit Saint ne passe plus que par de bref instant dans notre cœur au lieu d’en irriguer tous les tenants et aboutissants.

Merci Seigneur d’être en ce temps d’Avent le bon berger qui me ramène à l’Amour primordial, par le chemin de l’humilité.

Cramponné à nos habitudes, comme l’agneau qui tremble d’épuisement au bord du vide, il est doux de retrouver la main secourable et ferme du bon berger qui descend jusqu’à nous dans cette vulnérabilité de la Vie donnée en Esprit et en Vérité pour nous délivrer de nos peurs, de notre fragilité, par Son Amour.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Revenir en haut