Poster un message

En réponse au message :

Mercredi de la 1re semaine de Carême

Le mercredi 21 février 2018

Jonas interpelle la grande ville païenne, là où la Parole de Dieu n’est pas écoutée et où les comportements sont mauvais, au péril que la ville tombera en ruine en 40 jours.

Cette mission prophétique est toujours difficile. Jonas a commencé par douter de lui même, en fuyant cette mission de prophète qui annonce le malheur de tous, parce qu’il est porteur d’une annonce Divine en vue du bien commun.

Au début du récit, il est bien le seul avec Dieu à croire que l’on peut changer l’histoire des hommes, en restant fidèle à sa conscience, et ainsi éviter la perte de vies humaines, dans un désastre collectif prévisible.

Jonas survivant lui même au péril d’une navigation sous des vents contraires (superstition et sacrifice païen des plus faibles) réalise en 1 jour ce qu’il était nécessaire de faire en 3 jours : traverser Ninive.

Traverser Ninive, c’est peut être aujourd’hui, traverser la peur d’être rejeté par le préjugé défavorable, qui se multiplie dans l’humanisme virtuel des réseaux sociaux, installés et enfermés dans la certitude d’être plus à l’abri du malheur que l’homme qui (tré) passe dans la dure réalité de l’existence, sans le témoignage chrétien.

Une communauté paroissiale (imparfaite, mais le reconnaissant humblement et ouvertement dans sa prière) reste soutenue par l’Amour de Jésus pour tous.

Jonas (plutôt ronchon et pessimiste) pour les Ninivites, est devenu une Parole de Vie Bienveillante, qui réveille la conscience humaine et la vitalité de la Confiance en Dieu du plus petit au plus grand, pour tout le peuple.

Et cette attitude humble, courageuse et contagieuse renverse les habitudes du peuple jusqu’au Roi qui décrète, en montrant l’exemple d’un changement d’habitude, un temps collectif de renoncement pour éviter ce qui est mauvais pour tous et la violence qui en découle.

La mauvaise foi est un véritable péril pour tous et Jésus le rappelle à ses contemporains avec vigueur en référence au prophète Jonas qui a obtenu l’écoute des païens de Ninive, plus que des juifs de son pays d’origine.

En écoutant Jesus, il y a bien plus que Jonas, mais qu’est-ce que cela change dans nos vies et celle des autres ?

Surtout si nous perdons de vue que Jésus donne Sa Vie, pour que nous ne perdons pas la notre et celle des autres par contagion de nos mauvaises habitudes qui nous conduisent au péril commun.

Le vivre ensemble reste un enjeu d’humanité dont personne ne peut s’exempter, et Jésus nous interpelle au plus haut point pour nous engager à le suivre…jusqu’au point ( final) de lui remettre toute notre existence.

Il demeure avec l’église sans s’arrêter à nos préjugés et nos faiblesses. Même, si en notre âme et conscience nous ne demeurons pas assez proche de Son Amour pour le répandre avec Lui.

C’est au plus profond de notre être humain « au cœur de notre cœur » que Jésus veut que nous soyons sûr et certain de son Amour Divin pour nous. Pour cela il a franchi tous les obstacles, de l’Incarnation, en passant de la mort à la Résurrection, pour nous redonner la Vie selon Sa Parole qui nous donne accès à Son Esprit Saint pour demeurer avec Lui.

Que cet Esprit Saint don de Son Amour, vienne en nous, et imprègne toutes les fibres de notre être pour que nous soyons plus proche de Son Amour (Éternel) qu’il nous donne les uns pour les autres.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.