Poster un message

En réponse au message :

Mardi après l’Épiphanie

Le mardi 7 janvier 2020

La grâce d’entrer dans la plénitude de l’amour nous est offerte dans les lectures du jour (AELF)

1 : la première lettre de Saint Jean - « Dieu est Amour ».

Saint Jean nous rappelle que Jésus nous enseigne toujours à aimer comme il nous aime.

Nous pauvres humains, nous perdons de vue cet Enseignement car nous sommes blessés par le pêché originel, et par tous les empêchements et renoncements à nous aimer les uns les autres.

Jesus nous aime toujours Humainement et Divinement, sans limites, dans l’Esprit Saint.

2- Psaume : "Tous les rois se prosterneront devant lui, tous les pays le serviront".

Le Psaume chante l’étendue de l’action Divine de Jésus qui dépasse nos limites humaines.

3- Évangile : Multipliant les pains, Jésus se manifeste comme le Prophète (Mc 6, 34-44)

Comme les disciples nous sommes désarçonnés par le comportement de Jésus qui nous emmène bien au delà de nos ressources telles que nous les évaluons.

Son autorité Divine, sur toutes les vies qui se présentent devant Lui dépasse tout ce que nous pouvons anticiper humainement.

Ainsi Jésus peut combler nos manques d’amour, selon nos dispositions intérieures qui nous situent vis à vis de Sa Parole Divine, comme dans les passages de l’Evangile.

Si nous restons dans l’ordinaire de la vie, comme ceux qui ne sont pas mentionnés dans l’évangile, ce récit peut nous interpeller, nous avons peut être manqué un moment « Divin » de Grâce et de réjouissance.

Si nous sommes « comme une brebis sans berger », mais déjà engagé dans un mouvement collectif pour l’écouter, nous serons rassasiés comme la foule, dans nos attentes d’une bienveillance efficace chaque jour.

Si nous sommes « comme les disciples, sollicités pour l’accompagner et l’aider dans sa mission de prophète », nous serons bousculés dans nos habitudes humaines.

Si nous sommes« dans la confiance en Sa Parole Divine et Son Esprit Saint » nous serons surpris de la fécondité de la confiance que nous avons placé en Lui ( de bon gré, ou même avec un reste de réticence pour dépasser un raisonnement pragmatique tenant compte de nos limites)

L’abondance qui traverse le récit de la multiplication des pains et des poissons reflète mystérieusement la fécondité de la vie Divine qui donne à chaque être vivant ce qui lui est nécessaire pour vivre chaque jour.

Cette abondance peut être le fruit du partage spontané et généreux, relancé par la prière de Jésus qui rend Grâce à Dieu pour la nourriture quotidienne,

Cette abondance peut être aussi fruit de l’exemple communautaire des disciples partageant (le peu qu’ils ont = dans la confiance en l’autorité de Jésus) pour que la foule qui les entoure se calme et se pose en partageant ce qui est vital à l’interieur de groupes structurant les affinités et les complémentarités des ressources.

Cette abondance peut être encore le fruit de l’Esprit Saint qui nous fait comprendre le don de Jésus à ceux qui le recevront comme l’Agneau de Dieu qui enlève le pêché du monde ( ceci est mon corps, ceci est mon sang ) manifestant l’ardeur de la vie Divine pour que les âmes soient rassasiés par la victoire de Jésus sur tout ce qui fait obstacle à la résurrection de la chair dans l’Esprit Saint.

La Parole de Jésus-Christ s’accomplit dans nos vies sans jamais forcer notre liberté, mais toujours en l’invitant à le rejoindre dans sa demeure éternelle « l’Eucharistie », source et sommet de l’église ( Jean Paul II)

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.