Samedi de la 31e semaine, année paire

Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent.
Vendredi 4 novembre 2022

Ph. 4, 10-19 Ps. 111 Lc. 16, 9-15

  • Le samedi 5 novembre 2022 iCal
    semaine 31 : Samedi de la 31e semaine, année paire

« Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. »

Avec Jésus, dans son Amour et sa Parole, nous voulons aider les frères qui sont dans le besoin. Nous cherchons à être accueillis dans les demeures éternelles, dans le Royaume de Jésus. Les riches sont bénis de Dieu quand ils utilisent leurs biens pour aider les pauvres et les souffrants. Dieu veut que nous soyons tous dans la joie avec lui et il nous fait confiance. Si nous vivons de foi en lui, il nous rend heureux de sa joie, une joie totale qui ne finira jamais. Dieu nous aide à entrer dans un esprit d’amour pour que nous sortions de tout ce qui nous rend malheureux. Jésus nous donne d’entrer dans un amour tout nouveau pour Lui. Il nous propose de nous laisser guider par lui, de devenir l’enfant bien aimé du Père. Il est le lien d’amour entre notre cœur et le cœur de Dieu qui est notre vie. L’Esprit Saint travaille pour nous libérer, pour faire fructifier l’amour dans notre cœur. C’est dans cette liberté intérieure retrouvée que Dieu prend sa place en nous. « Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu. »

« Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est malhonnête dans la moindre chose est malhonnête aussi dans une grande. » Si donc vous n’avez pas été dignes de confiance pour l’argent malhonnête, qui vous confiera le bien véritable ? Et si, pour ce qui est à autrui, vous n’avez pas été dignes de confiance, ce qui vous revient, qui vous le donnera ? Face à la misère du monde, nous cherchons ce qui rend heureux les personnes que nous rencontrons. Venir en aide à nos frères, c’est amasser des trésors spirituels : « Tout ce qui n’est pas donné est perdu. » Nous bénissons Dieu pour tous ses bienfaits. Les nombreuses rencontres de Jésus qui parsèment l’Evangile nous le manifestent. Ce qui nous donne la vie, ce sont nos relations, elles ont toujours à être approfondies. Libre à l’égard de tout, nous sommes au service de tous. Comme les disciples, chacun de nous est éprouvé, ce qui demeure, ce sont les relations vécues dans la lumière. Tout ce qui concourt au bien des autres concourt à notre propre bien. Jésus nous invite à aller toujours plus loin.

« Aucun domestique ne peut servir deux maîtres : ou bien il haïra l’un et aimera l’autre, ou bien il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l’argent. » Quand ils entendaient tout cela, les pharisiens, eux qui aimaient l’argent, tournaient Jésus en dérision. Il leur dit alors : « Vous, vous êtes de ceux qui se font passer pour justes aux yeux des gens, mais Dieu connaît vos cœurs ; en effet, ce qui est prestigieux pour les gens est une chose abominable aux yeux de Dieu. Dieu veut se donner à chacun de nous autant que nous le Lui permettons. Pour accéder à la profondeur de notre être, nous nous offrons à Jésus et nous demeurons dans cette relation d’Amour. Nous rendons grâce à Dieu et nous avons une confiance absolue en lui car nous savons qu’il nous aime. Nous sommes surpris par la souffrance de tant de gens qui possèdent beaucoup de biens. Il ne leur manque rien, mais dans leur vie, ils sont malheureux. Ils ont des angoisses par le fait de ne pas se savoir aimés ! Jésus vient à notre secours : « Faites-vous des amis avec l’argent malhonnête, afin qu’ils vous reçoivent dans les demeures éternelles. » Si nous luttons contre la misère ensemble, nous sommes témoins que des gens dans la misère chantent sans cesse, ils vivent unis et ils s’entraident. Nous voulons être abandonnés à l’amour de Dieu, ne pas nous mettre en colère devant le manque. Dieu est le tout de notre vie, même si tout va mal et que nos projets n’aboutissent pas. Dieu est reçu par les pauvres, par ceux qui souffrent et qui se tournent vers lui sans cesse. Il est toujours là pour eux, et par nous, il veut leur venir en aide.

Nous demandons la grâce d’être disposés à servir Dieu et nos frères.

Vos témoignages

  • pierre 5 novembre 2022 10:47

    Jesus nous parle de l’Essentiel quand nous sommes attirés par l’accessoire, par du relatif, par du moyen d’échange, au dépend du sens de notre vie.

    Ainsi nous passons d’une situation de liberté de choix à l’esclavage d’une servitude, à la dépendance idolâtre d’un conditionnement quantifiable, au dépend d’une grandeur non négociable, d’une « convivialité extraordinaire » : la proximité de l’homme avec Dieu.

    Jésus vraiment homme et vraiment Dieu nous ramène les pieds sur terre, le cœur ajusté au Sien, la tête non pas dans les nuages, mais dans les cieux, c’est à dire dans l’Amour Divin pour tout ce qui vit en relation avec Dieu, par Lui, avec Lui, en Lui : capable de communion dans l’Esprit Saint.

    La Bonté de Dieu est pour toutes ses œuvres : psaume 144. En idolâtrant l’argent nous nous soumettons à la création de richesse matérielle au dépend de la vie spirituelle, dont la fécondité est incommensurable.

    Connaissant la réalité « d’une vie parmi les pauvres, les humbles, les plus démunis, les plus rejetés de la société humaine » Jésus sait de quoi il parle en nous invitant à choisir la générosité sans limite des dons de Dieu, au lieu d’attendre une miette de partage d’un trésor « qui obscurcit le cœur » comme celui qui est convoité parmi des brigands, et des voleurs.

    Jésus nous invite au « festin de son Amour de Miséricorde pour tous les hommes qui se tournent vers Lui », car c’est LUI, le JUSTE, qui accompli tout justice, en réalisant le DON de Sa Vie pour Tous. (Fête de la Toussaint : tous ceux ceux qui ont reconnu en Lui le Don de Dieu qui nous imprègne de Son Esprit Saint).

    L’amour Divin manisfesté en Jésus « est le meilleur placement qui soit pour notre cœur, notre vie et pour tous ceux que nous aimons véritablement, car il est alors mis à l’abri de l’épuisement, inévitable dans la confrontation entre la quantité mesurable et dégradable de nos appréciations humaines, et la qualité inconmensurable de la VIE de JÉSUS

  • pierre 7 novembre 2020 09:49

    Être bien disposé, c’est la question existentielle de notre liberté intérieure qui revient dès l’éveil du jour, jusqu’au sommeil du soir.

    Notre vie est elle tournée vers la terre « et tout ce qu’elle contient » ou vers le ciel « et tout ce qu’il contient » ? Vers les choses que notre Humanité peut saisir ou vers l’Esprit Divin insaisissable qui la dépasse ?

    Jésus « notre Grand frère qui révèle l’Amour Divin pour tous les humains, notre meilleur ami dans l’Esprit Saint », révèle comment et combien l’attachement aux valeurs « monétaires » [entre humains] s’oppose à la Confiance en Dieu [entre toutes les créatures vivantes de Lui, avec Lui et pour Lui] , à l’entière gratuité de notre relation et nous empêche de vivre « dans le Don Divin, infini de Sa Vie ».

    Jésus est le Bon Berger qui dépasse tout, parce qu’IL nous aime, personnellement [en particulier] et universellement [tous ensemble] et par dessus tout [Glorifié au dessus de tout ce qui vit, de tous Noms au Ciel et sur la terre]

    Entre ce qui appartient à César [l’impôt exigé et payé par la force des armes….] et ce qui appartient à Dieu, nous sommes souvent mal à l’aise, dans une pauvreté indécise ou méprisée, soumis à un choix difficile et forcé, entre la bourse ou la vie.

    Jésus nous redonne sa liberté de Fils de Dieu pour révoquer les impératifs commun à tous du bon usage de la finance « sans tricher » [donc dans les limites du possible] et nous restaurer « en enfant de Dieu » dans l’Esprit Saint, par Son Amour « illimité, plein de gratuité, qui nous rempli de gratitude ».

    La devise fait l’unité d’un groupe au sens commun de monnaie et au sens philosophique de sagesse partagée :

    Laudem Gloria : Louange de Gloire [devise de Ste Elisabeth de la Trinité ]

    Ad Majorem Gloria : Pour sa plus grande Gloire [devise Jésuite]

    Ce passage d’évangile nous prépare à la Fête du Christ « Roi de l’Univers » et à l’accueil de Son retour dans nos cœurs, à Noel « comme un enfant, cadeau du ciel ».

  • Geneviève 9 novembre 2018 20:17

    oui, l ’Amour du Père est la plus grande Richesse qu’on puisse connaitre…

  • Denise Brouillette 5 novembre 2016 11:42

    Amen père Gilbert à vos commentaire.! J,ai vécu pour moi si longtemps…puis un jour l’Esprit de Dieu a traversé ma vie ,traversé le chemin qui mène à l’autre ,puis mes yeux s’ouvrirent et je L’ai vu. Je fais route avec Jésus et Christ. Bonne route ! Denise Brouillette

Revenir en haut