Poster un message

En réponse au message :

Mardi de la 19e semaine, année paire

Le mardi 14 août 2018

Les blessures de la petite enfance sont comme des casseroles que l’on traîne toute sa vie, à moins d’avoir rencontré la bienveillance de Jésus qui n’hésite pas à rabrouer ses disciples quand il deviennent des obstacles pour les petits.

Jésus-Christ Fils de Dieu connaît mieux que quiconque ce qui fait le bonheur et la grandeur de l’humanité : sa capacité à aimer ; et ce qui fait son malheur et sa misère : son incapacité à demeurer dans cet immense désir d’amour sans le combler par des vanités.

C’est dans la confiance d’être infiniment aimé de Jésus que nous trouvons l’assurance nécessaire pour dépasser les rivalités infantiles du mal-aimé et les fragilités de l’adulte complexé.

Ces manques d’amour propre réveillent entre nous les jalousies mondaines et les ambitions égoïstes, et c’est ce que Jésus dénonce à juste titre quand il annonce sa Passion - Résurrection où le plus grand se fait proche du plus petit : Par lui, avec Lui, en Lui, tout ce qui existe est aimé.

Rajouter votre témoignage

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?

Votre adresse email ne sera pas rendue publique sur le site. Seuls les commentaires sont publiés sur le site. Votre adresse mail est nécessaire pour que nous puissions vous répondre si vous avez une question personnelle.

Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Revenir en haut