Dimanche 1er mai 2016 — Dernier ajout mardi 12 mai 2015

Mardi de la 6e semaine de Pâques

Maintenant, je m’en vais vers celui qui m’a envoyé, et aucun de vous ne me demande : « Où vas–tu ? »

Ac. 16, 22-34 Ps. 137 Jn. 16, 5-11

  • Le mardi 12 mai 2015 iCal
    6e semaine de Pâques : Mardi de la 6e semaine de Pâques

"Mais, parce que je vous ai parlé ainsi, votre cœur est plein de tristesse."

« C’est votre intérêt que je parte, » dit Jésus qui nous entraîne vers le Père. C’est dans l’appel de Jésus que nous percevons ce à quoi nous sommes appelés Nous suivons le chemin déjà parcouru par Jésus ! Il a pris soin de nos blessures, il nous a donné le pardon, il nous donne une nouvelle croissance de vie par l’annonce de sa résurrection. Sous la mouvance de l’Esprit Saint, nous sommes conduits sur des chemins inconnus qui nous identifient à Jésus d’une manière toute intérieure. Jésus dit aux disciples combien ils seront l’objet de la violence du monde car les forces d’orgueil et de violence s’opposent à cette marche en avant. En effet les Apôtres disent l’amour de Dieu, la Bonne Nouvelle etant dans la ville de Philippes, mais leur message devient insupportable pour ceux qui les écoutent. On les roue de coups, et on les met en prison ! « Au milieu de la nuit, Paul et Silas en prison, priaient et chantaient les louanges de Dieu. » La plus merveilleuse des réponses se trouve dans la Paix intérieure de celui qui fait confiance à Dieu. L’Esprit Saint est à l’œuvre dans le cœur des Apôtres, Dieu brise les entraves des prisons et brûle nos résistances au feu d’amour de son amour. C’est la vérité de Jésus qui s’annonce, il nous a sauvés du mal, il nous donne son Esprit Saint, le Défenseur.

« Pourtant, je vous dis la vérité : c’est votre intérêt que je m’en aille, car, si je ne m’en vais pas, le Défenseur ne viendra pas à vous ; mais si je pars, je vous l’enverrai." Quand il viendra, il dénoncera l’erreur du monde sur le péché, sur le bon droit, et sur la condamnation." « L’erreur du monde, » est le mensonge. Jésus est situé dans notre histoire, il nous a sauvé du mensonge et de l’erreur. L’Esprit Saint vient nous donner une nouvelle vie qui prend racine dans la vie de Jésus. C’est une vie de fidélité, de croissance, d’amour et de louange ! La prison de Paul est devenue le lieu de la conversion ! Nos prisons peuvent devenir des lieux de grâce moyennant cette « mort » au péché, cette « mort » à nous-mêmes ! Dans la prison de Paul ; « Tout à coup il y eut un violent tremblement de terre qui secoua les fondations de la prison ; A l’instant même les portes s’ouvrirent et les entraves de tous les détenus sautèrent ! » La prison »éclate." Le gardien prend peur, il veut se donner la mort. Paul lui dit : « Ne te fait pas de mal, les portes sont ouvertes, et nous sommes tous là ! » C’est l’Esprit Saint qui réalise la conversion de la violence et de la mort, de ce qu’il y a de plus difficile à convertir en nous. La Bonne Nouvelle de Jésus est l’annonce de cet amour nouveau qui prend corps en nous. Le don de l’Esprit Saint nous est donné, et dans cet amour divin, chacun retrouve son visage.

"Le Défenseur montrera où est le péché, car l’on ne croit pas en moi. Il montrera où est le bon droit, car je m’en vais auprès du Père, et vous ne me verrez plus." Il montrera où est la condamnation, car le prince de ce monde est déjà condamné." l’Esprit Saint « montrera, » en faisant appel à notre intelligence, l’erreur du monde sur le péché, sur le bon droit, et sur la condamnation. L’Esprit saint, Don du Père et du Fils, crée de nouveaux liens entre nous. A cette lumière, nous discernons notre origine, là où s’enracine l’Amour dans notre vie. « Demeurer dans mon amour, demeurez en moi comme je demeure dans le Père dit Jésus. » Le Défenseur donne à Paul et Silas de chanter les psaumes dans la prison malgré le refus de croire en l’amour qui les environne. Nous ne croyons pas assez en l’amour tout puissant de Dieu, mais nous laissons l’Amour infini de Dieu travailler en nous, pour échapper au pouvoir du monde. Jésus nous propose de vivre pleinement de son amour au cœur de notre pour vie, il est venu apporter le feu de l’Amour sur la terre en nous donnant l’Esprit Saint. Désormais la peur a perdu son pouvoir et nous demeurons dans l’Amour avec Jésus à jamais Vivant.

Nous demandons à l’Esprit Saint la grâce d’intensifier notre prière.

Vos témoignages

  • François-Marie 11 mai 2015 21:54

    Comme c’est bon de penser que grâce à la ^Présence de l’Esprit Saint la peur a perdu son pouvoir.

    Un très grand merci Père Gilbert pour vos homélies si édifiantes.