Vendredi de Pâques

Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. »
Jeudi 16 avril 2020

Ac. 4, 1-12 Ps. 117 Jn. 21, 1-14

  • Le vendredi 17 avril 2020 iCal
    Octave de Pâques : Vendredi de Pâques

"Après cela, Jésus se manifesta encore aux disciples sur le bord de la mer de Tibériade, et voici comment.

Il y avait là, ensemble, Simon-Pierre, avec Thomas, appelé Didyme (c’est-à-dire Jumeau), Nathanaël, de Cana de Galilée, les fils de Zébédée, et deux autres de ses disciples. Simon-Pierre leur dit : « Je m’en vais à la pêche. » Ils lui répondent : « Nous aussi, nous allons avec toi. » Ils partirent et montèrent dans la barque ; or, cette nuit-là, ils ne prirent rien. Pierre annonce qu’il va à la pêche. Ce sera là que Jésus les rejoindra, au moment ou leur effort est infructueux. Jésus Ressuscité prend l’initiative d’une nouvelle rencontre avec ses apôtres. C’est sur la grève du lac de Galilée. Pierre et les disciples sont encore sous le choc de la Passion de Jésus et leur foi dans le Ressuscité demeure encore bien timide. Cet endroit leur est familier, c’est leur lieu de travail. Les apôtres ne sont pas habitués à la personne de Jésus Ressuscité. C’est dans une humilité très étonnante et dans sa nouvelle condition d’existence que Jésus va les rencontrer. Ils ont de la peine à le reconnaître dans sa simplicité. Jésus a préparé le petit déjeuner pour ces hommes qui ont peiné toute la nuit sans rien prendre. Progressivement les flots de l’Amour infini de Dieu recouvrent l’incrédulité qui s’oppose à la foi. L’Amour infini de Dieu va se révéler encore.

"Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui. Jésus leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent : « Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! » Tous voient le fruit de la pêche, et Jean s’écrie : « C’est le Seigneur ! » Le disciple que Jésus aimait a été le premier à "voir" Jésus ressuscité et à le dire. Pierre se jette à l’eau, comme pour y laver ses reniements avant de rencontrer le regard de Jésus ressuscité. Pierre se découvre alors pardonné, transfiguré, recréé par un amour plus puissant que toutes les morts spirituelles. C’est ainsi que Jésus emmène son peuple sur le rivage de la résurrection ! Pour nous aussi qui avons une vie remplie d’activités et d’occupations de toutes sortes ce sera ainsi. Avec Jésus, c’est la victoire de l’Amour qui prend corps en chacun de nous. Victoire sur la mort et sur la haine, sur tout ce qui s’oppose à l’amour. Souvent nous avons l’impression de revenir les mains vides dans notre vie à la recherche de celui qui peut nous rendre heureux. Jésus, invisiblement, passe au travers de nos difficultés et son œuvre de Résurrection s’accomplit. Il conduit l’Église de Dieu menée par l’Esprit Saint. C’est lui, dans son Église, qui va continuer son œuvre de grâce dans l’humanité.

" Quand Simon-Pierre entendit que c’était le Seigneur, il passa un vêtement, car il n’avait rien sur lui, et il se jeta à l’eau. Les autres disciples arrivèrent en barque, traînant le filet plein de poissons ; la terre n’était qu’à une centaine de mètres. Une fois descendus à terre, ils aperçoivent, disposé là, un feu de braise avec du poisson posé dessus, et du pain. Jésus leur dit : « Apportez donc de ces poissons que vous venez de prendre. » Simon-Pierre remonta et tira jusqu’à terre le filet plein de gros poissons : il y en avait cent cinquante-trois. Et, malgré cette quantité, le filet ne s’était pas déchiré. Jésus leur dit alors : « Venez manger. » Aucun des disciples n’osait lui demander : « Qui es-tu ? » Ils savaient que c’était le Seigneur. Jésus s’approche ; il prend le pain et le leur donne ; et de même pour le poisson. C’était la troisième fois que Jésus ressuscité d’entre les morts se manifestait à ses disciples. Pierre, avec les apôtres, est décontenancé devant la Présence de Jésus. Il recevra l’Esprit Saint de Pentecôte et Jésus l’enverra sur les rivages du monde pour proclamer les merveilles de Dieu. Nous sommes appelés à vivre l’aventure de la foi, c’est une expérience partagée avec d’autres. La résurrection de Jésus se révèle maintenant dans la résurrection des Apôtres. Elle fait son travail de sanctification dans l’humanité. Jésus ressuscité a demandé aux apôtres de repartir pêcher, avec l’ordre de jeter le filet à droite de la barque. C’est là qu’ils ont trouvé une grande quantité de poissons. Lorsque la vie nous paraît terne, décevante, insatisfaisante, Jésus nous demande de revisiter ces situations. Il nous fait jeter un nouveau regard sur notre quotidien, le regard de la foi. C’est à l’aide de ce regard que nous pouvons reconnaître les signes de sa présence active de Ressuscité.

Nous demandons la grâce de comprendre le message de Jésus ressuscité, que le feu de son Amour brûle en nous.

Vos témoignages

  • pierre 17 avril 2020 07:53

    Quand Jésus Ressuscité se manifeste à ces disciple c’est toujours au creux de leur existence et de leur quête d’une vie meilleure.

    Pour nous aussi, après Pâques, l’annonce ( et La Fête) de la Résurrection ne changent pas notre quotidien sans que nous percevions « autrement » ce qui est au bout de notre attente.

    Nous ne sommes peut être pas des gens qui pêchent du poisson pour en vivre, mais nous sommes néanmoins des pêcheurs qui tâtonnent encore dans la vie spirituelle pour suivre Jésus, dans cette Nouvelle Vie où le Crucifié demeure, l’Agneau Vainqueur, donnant sa Vie Divine dans une Nouvelle Alliance, au delà de la rupture de Sa vie Humaine sur La Croix.

    Au lever du jour, après la Résurrection de Jésus, La Vie Divine ne cesse plus de se manifester aux disciples, c’est la vie ordinaire et humaine de Jésus qui leur manque, parce que c’est là qu’ils avaient commencé à l’aimer, comprenant que le Bon Berger les aimait personnellement et mieux que tout autre, d’un Amour sans faille, qui les mène dans la Vie Divine.

    Après la Résurrection, « tout est accompli », c’est le temps et l’œuvre de l’Esprit Saint de nous imprégner de la Grâce de l’Amour Divin pour nous rendre capable de suivre Jesus en tout temps et tout lieux.

    Cette Grâce, comme pour les disciples, nous la cueillons au point du jour, « à la l’instant où personnellement et collectivement nous venons ressourcer notre vie humaine dans le Don de La Vie Divine de Jésus ».

    L’entraide est nécessaire pour combler l’attente de chacun. Ainsi la Foi du contemplatif permet au groupe en recherche de reconnaître le Seigneur qui nous attend sur la rive, quand notre cheminement et nos labeurs stériles, nous font rechercher sa présence avec ardeur.

    Le disciple qui se jette à l’eau et devance le groupe n’est moins récompensé dans sa quête que ceux qui œuvrent encore à rendre Grâce pour cette fécondité surprenante et débordante de la Parole de Dieu en Jésus.

    Jésus qui connaît notre faim et notre soif, nous appelle à Sa table ( sur ce rivage étonnant du monde remis en Sa Bonté Divine ) « venez et mangez », après nous avoir rappelé que nous sommes toujours « ses enfants » et encore des disciples vulnérables , au creux de nos faim et de nos soif de vivre, dans la nécessité de revenir « sans cesse et sans désespérer » de Sa Parole, des Dons de l’Esprit Saint dont il est Source pour nos vie, de Son Amour Vainqueur de nos épreuves.

  • Noémie 16 avril 2020 20:47

    Oui, Jésus vient à notre rencontre lorsque notre travail semble infructueux. Nos « échecs » ne comptent pas pour Jésus ; ce qui importe c ’est son Regard plein de Miséricorde Aimante sur notre personne, sur notre vie. Sa manière de mesurer n’et pas la nôtre.

    Prions pour que nous ayons pleine confiance en son Amour Miséricordieux. Ainsi nous puissions bâtir une civilisation d’Amour, par Sa Grâce. Son Rotaume d’Amour à Lui.

  • Priscille 16 avril 2020 18:06

    La délicatesse humble de Dieu ne devrait pas cesser de nous surprendre.

    Les initiatives de l’Amour Divin non plus.

    En Jésus Ressuscité nous percevons Son Immense Miséricorde Divine envers nous, si pauvres et faibles dans la foi.

    Oui, redis-nous encore par l’intermédiaire de vos anges, que ’Rien n’est impossible à Dieu’. Comme la Sainte Vierge Marie que nous y croyions, pour le Salut du monde.

  • Amandine 25 avril 2019 21:43

    Merci pour ces conseils précieux, et pratiques

  • Claire 1er avril 2016 20:01

    Oui, l’humilité de Jésus Ressuscité est étonnant, car si Divine.

    Merci Père Gilbert pour ces paroles d’espérance qui nous entrainent vers la Vraie Vie. La Joie de Pâques avec toi !