Vendredi 24 mars 2017

Annonciation du Seigneur

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. »

Is 7, 10-14
Ps 39
He 10, 4-10
Lc 1, 26-38

  • Le samedi 25 mars 2017 iCal
    Fêtes de Notre-Dame. 2 : Annonciation du Seigneur

"Le sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie."

Le salut du monde s’est déroulé dans un échange entre l’Ange Gabriel et une jeune fille, nommée Marie. Ce dialogue, dans lequel Dieu prend l’initiative, par l’Ange Gabriel, est toujours bouleversant. Dieu fait le premier pas, c’est lui qui se déplace pour demander le oui de sa créature. De manière inattendue, il fait irruption chez la jeune fille de son choix. L’Annonciation n’est pas le début de l’œuvre de Dieu en Marie, déjà il l’avait comblée de grâce dans sa conception immaculée. Marie est toute entière objet de la miséricorde divine. En comblant de grâce la vierge Marie, Dieu se prépare une demeure digne de lui. L’Ange est émerveillé devant la beauté de celle qui rayonne la grâce de Dieu. Marie à son tour est dans l’étonnement, elle pressent un mystère qui la dépasse. Elle s’inquiète et s’interroge, elle se trouble. Lorsque l’homme rencontre Dieu, son cœur est rempli de crainte et de fascination. Fascination face à celui qui peut tellement combler son désir, et crainte née du respect dans un face à face qui le dépasse. Si c’est à Marie que l’Ange s’adresse, c’est nous que Dieu rejoint dans son mystère. Il nous est demandé d’avoir confiance en nous, l’œuvre de salut du monde se révèle. Dieu prend l’initiative, c’est lui qui fait le premier pas.

"L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » L’Ange rassure Marie devant le projet inouï qui résonne à ses oreilles. Devenir la mère de Jésus. Le oui de Marie est prononcé dans la pauvreté et dans l’humilité. C’est un mystère de fécondité et de joie ou Dieu se donne dans un Amour infini. Il réveille en nous ce qu’il a caché, les possibilités d’amour enfouies dans le secret de notre cœur. Le mystère resté dans le silence depuis toujours est aujourd’hui manifesté. La promesse de mariage que Marie à donner à Joseph sera respectée. Ainsi la délicatesse de Dieu s’exprime, il propose son dessein avant que Marie et Joseph ne soient mariés. Chacun est libre d’accepter la mission proposée. L’amour ne met jamais devant le fait accompli. Marie et Joseph acceptent, Jésus sera tenu pendant des années pour le fils de ce couple. Il est la garde du secret de l’œuvre de Dieu. Comblée de grâce, Marie est émerveillée par la réalisation des promesses faites à son peuple. C’est dans cette liberté que l’Amour divin ne cesse de créer le Royaume de Dieu.

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? »
L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.

Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.
La vierge Marie, au nom de toute l’humanité en attente du sauveur, donne son consentement. Il jaillit du fond de son être provoquant la plus grande joie de Dieu. Ainsi est donnée la possibilité au Seigneur d’agir en nous, de répandre sur nous sa grâce. L’Ange est émerveillé devant la beauté de celle qui rayonne de la grâce de Dieu. En disant un Oui inconditionné à Dieu, Marie ouvre un nouvel espace de liberté à l’humanité. Un chemin est ouvert pour collaborer à la grâce de Dieu en nous. Le récit de l’Annonciation est exemplaire pour nous aider à préparer la venue du Seigneur Jésus et réaliser le dessein d’amour de Dieu sur nous. Le mystère de l’Esprit Saint et la puissance du Très-Haut nous sont révélés. A nous aussi il est donné de dire notre propre « oui, » pour entrer dans une alliance profonde avec Jésus. Cet amour renouvelle notre vie et nous entraîne bien au delà de nos espérances. Notre oui, dans le oui de Marie, nous ouvre une réponse à l’amour infini de Dieu.

Nous demandons la grâce d’un oui sans repentance pour notre vie à Dieu.

Vos témoignages

  • Denise Brouillette 25 mars 2017 13:17

    Quelle joie pour Dieu d’entendre le ’’oui’’ de Marie, Lui qui avait tant d’amour à donner. La vierge de Nazareth reçoit en son sein l’Amour infini de Dieu, qu’est son Fils Jésus ! Jésus donné à Marie et à toute l’humanité par amour.
    Je rends grâce pour Marie, la comblée de grâce, la bienheureuse. Amen !

    Merci père Gilbert , vous inspirez ce commentaire.

  • Hervé 25 mars 2017 08:30

    Que le Seigneuurr nous donne la grâce d imiter Marie et de toujours et partout dire Oui en réponse à ses appels:me voici ! Je veux faire ta volonté.

  • Gratitude et encouragement 21 mars 2017 11:25, par Abbé Kizito Jean-Filston

    Je suis Abbé Jean-Filston du Diocèse de Butembo-Beni en République Démocratique du Congo.
    Par mon message, je voudrais exprimer ma profonde gratitude à Dieu qui vous a donné ce don de prédication.
    Recevez tout de même mes encouragements pour l’évolution de cette grande Œuvre.
    Que l’Esprit Saint vous assiste toujours et partout. Amen.

    • Gratitude et encouragement 25 mars 2017 15:14, par Corentin

      Oui, en ce jour de grâce, rendons grâce à Dieu pour un si fidèle serviteur de la Parole de Dieu, le Père Gilbert Adam, et pour sa prédication édifiante qui inspire confiance en tout temps.

  • Marie-Françoise 4 avril 2016 08:47

    Loué soit Jésus et son Saint Nom, à jamais !

    Merci Père Gilbert pour cette très belle homélie.

    Bonne fête de l’Annonciation du Seigneur Jésus.

  • Benoîte 25 mars 2015 21:45

    Merci par vos homélies de nous rendre la Sainte Vierge si « accessible », si proche de nous dans notre vie concrète, par la foi.

    Il est vrai que Marie n’a pas toujours compris les évènements de sa vie avec Jésus,, mais elle a cru au message de l’Ange Gabriel, et sans doute plus que jamais au pied de la Croix.

    Merci, notre Mère, de nous donner cet exemple de foi inébranlable en Dieu et ses dessins d’Amour.

  • Hélène 25 mars 2015 14:03

    Merci SAINT Père Gilbert.
    J’aime beaucoup cette phrase : « car rien n’est impossible à Dieu ». Comme elle est pleine d’espérance pour nous.